La « power hour » – l’outil qui sauve une journée d’ief qui prend l’eau

DSCF3895 4

Avez-vous vous aussi parfois des jours où rien ne semble aller comme prévu, qui sont chaotiques, ou trop chargés par des événements autres que l’ief, où maman est patraque mais les enfants d’une énergie débordante (menaçant la santé mentale de leur mère et/ou de transformer la maison en champ de bataille), où vous êtes à deux doigts de jeter l’éponge et d’inscrire toute votre progéniture à l’école la plus proche, ou des périodes entières de nos vies où l’on a l’impression que rien ne se passe du côté de l’instruction tant nous sommes accaparés par les aléas de la vie? Si oui, vous n’êtes pas seules! Chez nous l’année dernière, c’est arrivé bien plus souvent que je n’ose y penser! Et ça me laissait un sentiment d’échec et de déception…

Mais… car oui,  il y a un mais! Cette année je suis déterminée à apprendre des techniques et utiliser des outils pour contrer ces « jours sans » qui me minaient le moral! Après vous avoir présenté le planning en boucle, je vous présente aujourd’hui un autre outil que j’ai employé pas plus tard qu’aujourd’hui: une power hour, c’est à dire une heure intensive qui condense les apprentissages et les leçons Charlotte Mason en alternant les activités rapidement. Tout ce qu’il vous faut, c’est une bonne dose de détermination un peu d’imagination et une heure, oui, juste une petite heure ininterrompue. Lire la suite

Débuter la narration

Carl Larsson - 3
L’étude, Carl Larsson, 1919

J’ai déjà écrit au sujet de la narration. Mais afin de répondre à plusieurs questions concernant cette discipline « masonienne », je vais essayer de la présenter de façon simple et concrète dans ce billet pour aider ceux qui débutent avec la narration, ou du moins c’est ce que j’espère… Si ce billet appelle d’autres questions, n’hésitez pas à me les communiquer en commentaire.

La narration est naturelle chez l’enfant. Quand son papa rentre le soir et qu’il lui raconte un évènement qu’il a vécu durant la journée, ou un album que vous lui avez lu, il fait une narration. Quand il vous raconte sa balade avec mamie, c’est une narration. L’enfant raconte un événement, une histoire, quelque chose qui l’a marqué avec ses propres mots. Dans la pédagogie Charlotte Mason, nous nous servons de ce même mécanisme pour instruire l’enfant. Plus exactement, l’enfant va s’instruire en narrant! Lire la suite

Le vol des corbeaux – ou la science des relations à l’oeuvre.

thm_rook-tree_morley.jpg
Rook Tree, 1999, Nat Morley

Ce billet fait suite à plusieurs questions à propos de deux concepts de la pédagogie Charlotte Mason: l’inactivité magistrale, et la « science des relations ». Je vais tenter de les illustrer par ce petit récit en guise d’exemple.

Cela faisait plusieurs semaines que sur le parcours qui l’amène à ses cours de musique, mon fils observait d’impressionnants groupes de corbeaux (ou tout du moins des corvidés). C’était toujours au moment du crépuscule. Les oiseaux volaient haut dans le ciel et tous dans la même direction. Il les a d’abord observé silencieusement à l’arrière de la voiture, puis sont venues des interrogations: Ils se dirigent tous vers le sud-ouest, me disait-il, pourquoi? Migrent-ils? Ce ne sont pourtant pas des oiseaux migrateurs. Et en plus ce n’est pas la bonne direction… Sentant qu’il n’attendait pas forcément que je lui réponde, j’ai laissé ses questions en suspend. Lire la suite

Création d’un groupe de lecture Charlotte Mason

AFONSO-Sarah-4.jpg
Sarah Afonso

J’aurais aimé pouvoir créer un vrai petit groupe de lecture pour pouvoir se retrouver régulièrement entre mamans, autour d’un thé et des pâtisseries… Mais voilà, étant toutes éparpillées géographiquement, la solution par défaut était la création d’un groupe de lecture Charlotte Mason sur Facebook.

Ce groupe est ouvert à toute personne désireuse d’approfondir ses connaissances, de partager et de discuter autour des oeuvres de Charlotte Mason. Il n’est pas nécessaire de posséder les six volumes, ni d’avoir des connaissances approfondies de la pédagogie au préalable, mais un certains niveau d’anglais est souhaitable… Lire la suite

Le retour du louveteau

DSCF1923.JPG

Pour mon fils, cet été fut marqué par son premier grand camp de scout. Et quel camp! En effet, cette année sa meute est partie en Ecosse, vivre deux semaines au grand air, un peu au nord d’Edimbourg. Quinze jours ponctués par des excursions, visites, des concours de goûters et veillées partagées avec d’autres meutes anglaises et écossaises, jeux, chants, épreuves, activités manuelles, de bivouacs, baignades, découvertes culinaires, des pleurs mais aussi beaucoup de rires apparemment… Ce fut une sacrée épreuve pour mon louveteau, mais il est revenu transformé, nous réconfortant dans notre choix d’avoir insisté pour qu’il participe à cette aventure. Lire la suite

En immersion dans le monde de Charlotte Mason

Ai1cmc519FrontCover-p82cmc519_0039u mois de mars, je vous annonçais la création du curriculum Wildwood. Le même groupe de femme travaille actuellement d’arrache pied au lancement du Form II. C’est un travail de titan, beaucoup de recherches, et encore plus de lectures!

Etre au contact de ce groupe a été incroyablement enrichissant. Mais ce qui l’est encore plus, ce sont les sources primaires d’informations qu’elles utilisent: les écrits de Charlotte Mason, ainsi que les programmes PNEU et les Parent’s Reviews. Et pour ces derniers, la technologie moderne nous met à disposition un outil d’une richesse inestimable: la Collection Digitale Charlotte Mason (CMDC). Lire la suite

Observons!

a0390dff3ba7e5af7d53ec2ead019b33Les enfants sont accroupi devant ce jeune pêcher qui pousse devant notre potager.  Il est haut comme mon fils, et issu d’un noyaux planté là il y a deux, trois ans. Il n’est pas très en forme, ses feuilles toutes recroquevillées… Ils m’ont appelé parce qu’ils ont remarqué des coccinelles, ainsi que d’étranges insectes parcourir l’arbre. Ces derniers sont noirs bleutés, avec des taches jaunâtres et noires. Leur corps est allongé et ils possèdent six pattes à l’avant. Des piquants s’hérissent sur la totalité de leur corps, leur donnant une apparence monstrueuse… A quoi peuvent ils bien servir? Nous observons aussi que l’arbre est couvert de petits pucerons blancs. Et voilà qu’une de ces bestioles noires dévore un, deux, trois pucerons! Mais oui, ce sont bien des larves de coccinelles! Lire la suite