Manuels d’Histoire – niveau collège et lycée

DSCF4576En continuation de ma présentation du Roman de Jeanne d’Arc de Mark Twain (à lire ici), je voudrais, ces prochaines semaines, vous présenter divers ressources pour l’enseignement de l’Histoire en accord avec la pédagogie Charlotte Mason pour vos grands de niveau collège ou lycée.

Alors, curieux de savoir ce que la PNEU* préconisait comme manuels d’Histoire? Ce qui va suivre devrait vous plaire! Puisqu’il s’agit des oeuvres d’un historien français, mieux encore, ces ouvrages existent en Lire la suite

Mark Twain raconte Jeanne d’Arc

DSCF4537

Cela faisait déjà un moment que Le Roman de Jeanne d’Arc par Mark Twain prenait la poussière sur une de nos étagères.  Je l’avais acheté par curiosité, dans l’espoir qu’il puisse se révéler utile pour notre ief.  Et puis je l’ai oublié. Jusqu’à ce que cet été, en me documentant pour la planification de l’année scolaire à venir, j’eu la surprise de tomber sur ce titre dans un programme de la PNEU*! Cette heureuse découverte, et l’absence des enfants, m’ont motivé à enfin le lire et de vous faire découvrir ce livre.

Connu mondialement comme l’auteur à succès d’ouvrages humoristiques tel que  Huckleberry Finn, Twain considérait pourtant que sa biographie romancée de la Pucelle était son chef-d’œuvre. Se révélant comme un admirateur insoupçonné mais inconditionnel de ce personnage historique, il s’attela à écrire un livre « sérieux » (ce sont ses mots) en son honneur.  Ses recherches approfondies lui permirent de respecter la vérité historique tout en concoctant un texte inspiré et lyrique. Lire la suite

Charlotte à l’école, chapitre 8 : conter de belles histoires à nos enfants.

« Charlotte Mason, c’est….des livres, des sorties dans la nature? » Voici ce qui revient souvent lorsque l’on cherche des informations sur cette pédagogie. Mais j’ai découvert avec grand intérêt le texte que je vais vous lire aujourd’hui, et dont voici quelques extraits :

« Chaque père et chaque mère devrait avoir un répertoire d’histoires – une douzaine fera l’affaire, de belles histoires magnifiquement racontées. »

« Pendant les cinq ou six premières années de la vie, laissez de côté les livres et la lecture à voix haute. »

« Les livres sont d’un accès facile, toujours sous la main. Mais si vous devez étudier votre histoire, si vous voulez vous l’approprier comme pain de vie pour vos enfants, vous choisirez avec la prudence d’un bijoutier à la recherche de belles perles. »

Lire la suite

Charlotte à l’école, chapitre 7 : choisir avec précaution les livres destinés à nos enfants.

Ah, les fameux « living books »… Combien la tâche de les définir est difficile! Ce n’est pas mon propos ici : dans cette série « Charlotte à l’école » je souhaite juste donner la parole à Charlotte Mason elle-même.

Le passage que je vais vous lire nous montre combien elle croit en nos enfants et en leurs capacités intellectuelles. Elle nous guide vers plus d’exigence, d’effort. Comme souvent elle utilise pour celà la comparaison entre la littérature et les aliments : certes, les gâteaux sucrés, c’est bon, facile à manger, mais notre corps réclame autre chose pour bien se développer. De même, les livres faciles sont plaisants ; mais n’oublions pas de nourrir l’intellect de nos enfants. Lire la suite

Pourquoi « Charlotte à l’école »?

Si comme moi, vous avez découvert Charlotte Mason grâce à Sara et son blog, vous avez dû être fort surpris d’y lire récemment des billets d’un autre auteur (moi 😬).

Des billets au contenu très théorique, certainement bien loin des questions pratiques que l’on se pose lorsqu’on découvre Charlotte Mason.

Des billets sans le ton personnel, doux et poétique auquel Sara nous a habitué.

Des billets dans lesquels vous pouvez entendre une lecture (parfois bégayante et hésitante…) d’un texte écrit dans un style littéraire d’un autre temps…

Alors, pourquoi cette série?

Lire la suite

Charlotte à l’école, chapitre 5 : l’éducation morale.

Après l’éducation physique et intellectuelle, Charlotte Mason aborde l’éducation morale de nos enfants : en tant que parents, nous ne pouvons pas démissionner de cette fonction, elle fait partie intégrante de notre rôle, et nous sommes les plus aptes à l’assurer.

Le respect, la gratitude, la bonté, la courtoisie, la bienveillance, le sens de la justice…Tout celà s’apprend, ce ne sont pas des qualités innées!

Personnellement, je trouve cette tâche très difficile à exercer, mais Charlotte Mason a réussi, dans le texte que je vais vous lire, à me persuader de son importance majeure et du fait que je ne peux pas la laisser de côté…

« C’est dans la force de la toute-puissante douceur que les parents sont efficaces ; pas dans la faiblesse, pas dans l’inertie ; mais dans la douceur volontaire, déterminée « parce que c’est ce qui est juste et bon. »

 

Lire la suite