Les fables d’Esope

DSCF0962.jpgLes fables d’Esope (VIIème s. – VIème s. avant J.-C.) sont de courtes histoires intemporelles avec une morale écrites en prose.  Elles mettent en scène des animaux qui ressemblent à nous humains idiosyncratiques. Elles inspirèrent de nombreux poètes et écrivains parmi lesquels La Fontaine qui rendit hommage au fabuliste en déclarant: Je chante les héros dont Esope est le père. 

Les curriculum Charotte Mason classent Esope dans les incontournables classiques de la littérature grecque. Très courtes (certaines ne font que trois lignes), elles sont particulièrement utiles pour débuter la narration avec de jeunes enfants. Cette Lire la suite

La narration orale: surmonter les difficultés

John_Bauer03
Princess in the Forest, par John Bauer pour Bland Tomtar och Troll

A lire Charlotte Mason et d’autres livres et articles sur sa méthode, la narration est un exercice certes exigeant, mais aussi naturel et plaisant pour un enfant. Je veux bien le croire, mais je vous avoue que ce n’ai pas l’expérience que j’en ai fait avec mon fils: chez nous cet exercice qui paraît pourtant anodin, est source de rejet, crises de nerfs et oppositions en tout genres. Pendant très longtemps, mon fils a tout simplement détesté la narration. Il a fallu plus d’un an d’entrainement, de patience, de persévérance et d’ajustements pour que la tendance commence à s’inverser…

Alors, que faire face un enfant rétif ou carrément hermétique à la narration? Je souhaite  proposer ici quelques pistes de réflexions pour ceux qui, comme nous, peinent à apprendre cet art. Lire la suite

Livres vivants: les étapes d’une leçon Charlotte Mason

DSCF9027
©Une Année avec Charlotte 2015

Un amoureux des livres qui découvre les idées de Charlotte Mason, sera vite conquis par l’idée d’enrichir l’instruction de ses enfants avec des « livres vivants ». Il choisira des titres, enthousiaste à l’idée de se lancer sur cette voie. Après quelques recherches, il découvre le principe des leçons courtes et de la narration. Mais la simplicité de cette méthode peut être déconcertante, surtout quand on à  reçu une éducation avec des méthodes « classiques » d’enseignement. Suffirait-il de lire des livres et pratiquer la narration? Comment fait-on, concrètement, pour utiliser les livres vivants comme outils d’enseignement?

En fait, la simplicité des « leçons lues » n’est qu’apparente! Car pour instruire à la manière de Charlotte Mason, l’adulte doit se placer non pas dans le rôle d’un «pourvoyeur de connaissances», mais dans celui d’un «semeur d’idées». Par ces lectures, on cherche à instiller l’émerveillement pour le monde qui l’entoure et la joie d’apprendre dans l’esprit de l’enfant, de le rendre acteur de ses apprentissages. Pour moi, c’est un vrais défi pour l’adulte, qui doit à tout moment se garder de ne pas donner des « leçons», de ne pas «pré-mâcher» les idées et les liens que l’enfant est capable de tisser lui-même, tout en lui donnant les clés et les outils pour y parvenir. Lire la suite