Les doigts de ma main sont cinq… (comptines)

DSCF1211.JPG
Illustration Carola Holland, extraite de Krabelfinger aufgepasst!, Sauerländer Verlag

Pour faire suite à mon dernier billet qui présentait la méthode Dumont pour la préparation à l’écriture, je vous partage aujourd’hui un exemple d’activité préparatoire toute simple: les comptines. Ici il s’agit de celles que j’utilise personnellement avec ma fille, vous en trouverez d’autres (en musique pour certaines) sur cette page ainsi qu’une explication de l’objectif de cet exercice. Lire la suite

Le geste d’écriture

DSCF1206.JPG

Avant l’ief, je ne m’étais jamais vraiment penchée sur la question de l’apprentissage de l’écriture… Le cheminement qui mène à l’écrit, la tenue du crayon, tout ça parait naturel voir anodin, non? Mon aîné avait (moyennement bien) appris à tenir son crayon et commencé l’apprentissage du tracé des lettres en maternelle avant d’être déscolarisé. J’avais directement enchainé avec la méthode Fransya. Ce fut ma première prise de conscience…

Mais quid de sa petite soeur? Comment allais-je m’y prendre? J’ai regardé des exercices de graphismes, parcouru la toile et Pinterest, sans être vraiment convaincue par ce que je trouvais. Jusqu’à ce que je tombe sur le site de Danièle Dumont, spécialiste de l’écriture, qui fustige justement la confusion récurrente entre graphisme (dont l’objectif est de « produire une trace ») et écriture (dont l’objectif est de « produire du sens »).  Sa réflexion sur l’écriture manuscrite m’a conquise, et sa méthode me semblait « transposable » dans le cadre de l’ief (même si, à ses yeux, ce domaine devrait être réservé aux professionnels de l’école…). Je me suis également procuré son livre dans la foulée. Au fur et à mesure que j’en apprenais plus sur l’apprentissage de l’écriture, je faisais également la lumière sur les ratés de mon propre apprentissage. Lire la suite

L’apprentissage formel au service de l’enthousiasme

DSCF1164.JPGIl y a des rencontres, des expériences qui font naître de grandes passions chez l’enfant. Avant que nous partions pour notre voyage au Brésil au mois de juin, mon fils s’intéressait  déjà aux poissons et portait un certain intérêt à la pêche. Il s’était documenté sur la faune et la flore que nous allions rencontrer (particulièrement les plantes carnivores, un de ses autres grands centres d’intérêts…).

Mais sur place, il fit la connaissance de Luis, aka Rambo, notre guide à travers l’immensité du Pantanal. Ayant appris sont envie de pêcher, le grand Luis emmena le petit Louis pêcher le piranha, le poisson loup, et le poisson chat tous les matins! C’est ainsi que naquit l’enthousiasme apparemment inépuisable pour la pêche de mon garçon. Depuis, il parle pêche, il vit pêche, il rêve pêche… Lire la suite

Trucs et astuces pour la fabrication du matériel Fransya

© Une année avec charlotte

Je fais suite à mon billet sur l’apprentissage de la lecture et de l’écriture avec la méthode Fransya…

La fabrication des graphèmes à toucher (lettres rugueuses) peut être fastidieuse, alors je partage ici mes astuces pour ceux qui se lanceraient dans cette aventure.  Et, cadeau en prime, je vous fourni mes gabarits au format pdf pour les deux écritures! Lire la suite

Méthode Fransya: quand écrire rime avec plaisir

DSCF9172Quand mon fils est rentré à l’école à trois et demi, c’était un garçon très curieux, joyeux et un grand amoureux des livres.  Le jour de sa première rentrée c’était le plus heureux des petits garçons.  Il s’imaginait apprendre des choses extraordinaires comme lire, écrire et calculer… Mais que sa déception a dû être grande!  Pourtant, personne remarqua sa souffrance grandissante car il ne laissait rien paraitre pendant plus d’un an. Puis, de jour en jour, sa petite flamme s’est éteinte…

Arrivé en grande section, sa souffrance était devenu telle, que nous l’avons déscolarisé d’urgence.  Je me suis retrouvée face un petit bonhomme souffrant d’une dépression enfantine sévère, de phobie scolaire, totalement éteint et dépourvu d’envie d’apprendre… Lire la suite