Charlotte à l’école, chapitre 5 : l’éducation morale.

Après l’éducation physique et intellectuelle, Charlotte Mason aborde l’éducation morale de nos enfants : en tant que parents, nous ne pouvons pas démissionner de cette fonction, elle fait partie intégrante de notre rôle, et nous sommes les plus aptes à l’assurer.

Le respect, la gratitude, la bonté, la courtoisie, la bienveillance, le sens de la justice…Tout celà s’apprend, ce ne sont pas des qualités innées!

Personnellement, je trouve cette tâche très difficile à exercer, mais Charlotte Mason a réussi, dans le texte que je vais vous lire, à me persuader de son importance majeure et du fait que je ne peux pas la laisser de côté…

« C’est dans la force de la toute-puissante douceur que les parents sont efficaces ; pas dans la faiblesse, pas dans l’inertie ; mais dans la douceur volontaire, déterminée « parce que c’est ce qui est juste et bon. »

 

Lire la suite

Charlotte à l’école, chapitre 3 : garder du temps pour des activités physiques.

 

La première fois que j’ai lu ce texte de Charlotte Mason (portant sur les enfants scolarisés dans des écoles traditionnelles), j’ai ressenti un grand soulagement : c’est pourquoi j’ai à coeur de le faire connaître et de le partager. J’espère que vous y trouverez, comme moi, de l’aide et du soutien.

Aujourd’hui il sera question de planification : Charlotte Mason rappelle l’importance des temps de jeu actif, en extérieur. Je vous laisse écouter : Lire la suite

Charlotte à l’école, chapitre 2 : les points faibles de l’école.

Bonjour,

Aujourd’hui, Charlotte Mason (par l’intermédiaire de ma douce voix 🙂 ) nous expose les défauts de l’école.

Je poursuis la lecture de son texte, sans essayer d’en interpréter les idées : que chacun y puise ce dont il a besoin. Cette modalité vous convient-elle?

Donc, trois écueils sont identifiés par notre pédagogue : la quantité et la qualité (au sens de « la nature ») du travail qui est effectué par les élèves, et enfin le type de discipline exercée dans les écoles traditionnelles.

N’ayant pas d’enfant en âge de passer des examens, je ne suis pas concernée par le premier point, à savoir : la tentation de « bachoter », mais voici ce qu’en dit madame Mason :

 

« C’est aux parents d’interdire ce genre de travail.[…]. Il n’y a aucune raison pour que la préparation à un examen fasse plus que de donner à l’élève un travail précis et complet d’une année. »

Lire la suite

Charlotte à l’école, chapitre 1 : le choix de l’établissement scolaire.

Je suis maman de trois enfants, très intéressée par la pédagogie en général, et par Charlotte Mason en particulier : je suis convaincue de la puissance et de l’intelligence de sa méthode. Et pourtant, mes enfants sont à l’école.

Charlotte Mason a écrit un long texte concernant les enfants scolarisés. Afin de vous exposer directement ses idées sur le sujet, je me propose de vous lire des passages de ce texte. Puis je pense partager avec vous la « germination » (ou non) de ces idées dans notre quotidien.

Après une période d’instruction en famille, je suis au début de cette aventure : concilier école et pédagogie Charlotte Mason. Je vous invite donc à publier vos questions, réflexions, techniques…pour que nous avancions ensemble? Lire la suite

Le « co-schooling » avec la pédagogie Charlotte Mason

DSCF3379.jpg

Si vous suivez ce blog, j’imagine que l’instruction en famille et la pédagogie Charlotte Mason sont des thématiques qui vous intéressent. Mais je suis bien consciente que même si ce mode d’instruction vous semble idéal, il existe tout un tas de circonstances qui font qu’il n’est pas envisageable pour tous. Vous êtes ainsi plusieurs à me lire et à vous intéresser à une éducation « Charlotte Mason », tout en scolarisant vos enfants. Mais alors, en l’absence d’écoles proposant cette pédagogie, doit-on pour autant renoncer à cet idéal éducatif? Ou peut-on allier les deux: une scolarité « ordinaire » et une éducation suivant ses préceptes? Mason a-t-elle donné des indications utiles pour ce cas de figure? Lire la suite

Darwin – par amour des livres

fullsizeoutput_2fa5Si j’avais encore eu un doute sur la nature et le pouvoir de ce que Charlotte Mason appelait un living book, l’anecdote suivante y aurait certainement mis un terme:

Un soir il y a quelques semaines, alors que nous préparions le repas, Louis me racontait ses découvertes récentes sur les plantes carnivores (qui sont une passion de longue date pour lui). Il m’apprend que Charles Darwin aussi était fasciné par ces plantes, fait que j’ignorais totalement. Mon fils s’enthousiasmait à me décrire les diverses expériences que Darwin avait mené sur les droséras. Lire la suite