Eduquer un enfant précoce et TDA avec la pédagogie Charlotte Mason.

4-Cavallo-e-zebra-Cheval-et-zebre.jpg
Cavalho e Zebra, Giorgio De Chirico, 1948

À mon service j’ai mis
Six bons garçons.
Voici leurs noms :
Quoi, Pourquoi, Quand,
Où, Qui, Comment.
C’est d’eux que j’ai tout appris.
De l’orient
Jusqu’au couchant
Je les envoie par monts, par vaux
Mais quand s’achèvent leurs travaux,
À tous je propose
Une bonne pause.
Aux heures où d’usage
Je suis à l’ouvrage,
Je leur donne un long répit,
Et je n’oublie pas
Le temps des repas,
Car ils ont grand appétit
Mais autres gens, autres manières :
Je connais une personne
Jeune et mignonne
Qui emploie bien dix millions
De bons garçons
Et qui jamais ne leur laisse
Repos ni cesse.
À peine ouvertes ses paupières,
Au loin, pour traiter ses affaires,
Elle envoie, très urgemment,
Un bon million de Comment
À peu près deux millions d’Où,
Et surtout…
Sept millions de Pourquoi !

Rudyard Kipling, L’enfant d’Eléphant, 1902

J’ai un enfant « étiqueté » à haut potentiel avec tda. Dans mes mauvais jours, j’ai l’impression d’avoir en face de moi un véritable vortex d’énergie tant la gestion de son hyper-sensorialité, son perfectionnisme insatisfait, son hyper-sensibilité, son bouillonnement intellectuel et son hyperesthésie m’épuisent!

On me pose régulièrement la question si je pense que la pédagogie Charlotte Mason est adaptée à ces enfants. La réponse rapide est oui, je la trouve idéale même! Lire la suite

Living books: l’Antiquité

The_Palaces_at_Nimrud_Restored
Les palais de Nimrud sur le Tigre, restitution de A.H. Layard, The Monuments of Niniveh, Londres, 1853.

Charlotte Mason abordait l’histoire de façon chronologique et cyclique, permettant à l’enfant d’approfondir sa compréhension et ses connaissances à chaque passage. Ses deux outils principaux d’enseignement en cette matière étaient les living books (couplés avec la narration) et le livre des siècles. Elle privilégiait les récits par ou sur des personnages marquant de l’histoire, plutôt que des manuels « secs » relatant une succession de faits et de dates.

Ici, les enfants ont été si fascinés et enchantés par les personnages mythiques qui peuplent l’antiquité, que nous avons passé plusieurs trimestres à nous immerger dans cette époque. Les héros et leurs aventures ont longtemps nourrit leur imagination et animé leurs jeux… Lire la suite

La narration orale: surmonter les difficultés

John_Bauer03
Princess in the Forest, par John Bauer pour Bland Tomtar och Troll

A lire Charlotte Mason et d’autres livres et articles sur sa méthode, la narration est un exercice certes exigeant, mais aussi naturel et plaisant pour un enfant. Je veux bien le croire, mais je vous avoue que ce n’ai pas l’expérience que j’en ai fait avec mon fils: chez nous cet exercice qui paraît pourtant anodin, est source de rejet, crises de nerfs et oppositions en tout genres. Pendant très longtemps, mon fils a tout simplement détesté la narration. Il a fallu plus d’un an d’entrainement, de patience, de persévérance et d’ajustements pour que la tendance commence à s’inverser…

Alors, que faire face un enfant rétif ou carrément hermétique à la narration? Je souhaite  proposer ici quelques pistes de réflexions pour ceux qui, comme nous, peinent à apprendre cet art. Lire la suite

L’inactivité magistrale II: Le pêcher et la porteuse d’eau…

resizer giovanni fatorri aguadoras de livorno 1865   bottega d´arte livorno.jpg

Pour poursuivre ma série de billets sur le thème de l’inactivité magistrale, je me suis inspirée de deux métaphores que Mason emploie pour illustrer cet idéal vers lequel un parent devrait tendre selon elle. Elles m’ont beaucoup aidé à mieux comprendre ce concept et j’espère qu’elles seront aussi parlantes pour vous…

Le pêcher – ou de l’intérêt des bonnes habitudes 

Mettons un noyau de pêche en terre. Il germera, grandira rapidement et, deux étés plus tard, nous offrira ses premiers fruits. Mais tout au long de sa croissance, nous jardiniers, lui apportons engrais et soins, le protégeons du froid et des plantes envahissantes, l’arrosons, le taillons et le tuteurons. Mais ces interventions occupent qu’une petite fraction de l’existence du petit pêcher. Car le reste du temps nous laissons la nature, l’air, le soleil et la pluie faire leur oeuvre. Le résultat?  De beaux fruits juteux. Mais si au contraire nous ne jouerions pas ce petit rôle dans la croissance de l’arbre, nous récolterions de petits fruits durs et amères. (D’après Home éducation – vol. 1, page 134). Lire la suite

L’inactivité magistrale – I : L’enfant et la Nature

Charlotte Mason n’avait pas d’enfant, mais c’est peut-être justement ce fait qui lui donna le recul nécessaire pour cerner et analyser très finement les interactions entre les parents (plus particulièrement les mères) et leurs enfants. Quand on étudie ses écrits, on découvre une méthode d’éducation douce mais ferme, simple, qui respecte la nature de l’enfant mais aussi les besoins du parent instructeur.

DSCF9358.jpg

Une des idées clé de la philosophie de Charlotte Mason est ce qu’elle appelait « l’inactivité magistrale » (masterly inactivity ou wise pasiveness). Il s’agit d’une attitude morale du parent ou de l’enseignant et qui s’applique à tous les domaines de l’éducation. Il s’agit de l’art de laisser grandir et évoluer l’enfant selon sa propre nature. Mason parle de letting children be,  littéralement de « laisser les enfants être ».  Mais qui n’a rien à voir avec le « laisser faire »!  C’est la capacité qu’a le parent à prendre du recul, à s’effacer même, afin que l’enfant puisse être et devenir le meilleur de lui même, tout en étant discrètement guidé et orienté par l’adulte, en accord avec ses valeurs morales. L’adulte cherche à entraver le moins possible les relations que l’enfant tisse avec son environnement et ses apprentissages. Lire la suite

A l’essais: apprendre les langues étrangères avec Charlotte Mason et la méthode Gouin

DSCF9452Les élèves de Charlotte Mason étaient réputés pour leurs excellentes connaissances en langues étrangères. Ils apprenaient le français, l’allemand, l’italien et le latin.  Patriote, Mason estimait que chaque individu est l’ambassadeur de sa nation, de sa culture.  Par conséquent,  en tant que bon ambassadeur qui se respecte, chacun se devait d’être capable de converser avec les personnes d’autres cultures et nations parlants d’autres langues. Pourtant, quand on examine les emplois du temps de ses élèves, on remarque qu’ils n’avaient pas plus de trois à quatre leçons par semaine et par langue. Alors quel était la clé de ce succès? Lire la suite

Livres vivants: les étapes d’une leçon Charlotte Mason

DSCF9027
©Une Année avec Charlotte 2015

Un amoureux des livres qui découvre les idées de Charlotte Mason, sera vite conquis par l’idée d’enrichir l’instruction de ses enfants avec des « livres vivants ». Il choisira des titres, enthousiaste à l’idée de se lancer sur cette voie. Après quelques recherches, il découvre le principe des leçons courtes et de la narration. Mais la simplicité de cette méthode peut être déconcertante, surtout quand on à  reçu une éducation avec des méthodes « classiques » d’enseignement. Suffirait-il de lire des livres et pratiquer la narration? Comment fait-on, concrètement, pour utiliser les livres vivants comme outils d’enseignement?

En fait, la simplicité des « leçons lues » n’est qu’apparente! Car pour instruire à la manière de Charlotte Mason, l’adulte doit se placer non pas dans le rôle d’un «pourvoyeur de connaissances», mais dans celui d’un «semeur d’idées». Par ces lectures, on cherche à instiller l’émerveillement pour le monde qui l’entoure et la joie d’apprendre dans l’esprit de l’enfant, de le rendre acteur de ses apprentissages. Pour moi, c’est un vrai défi pour l’adulte, qui doit à tout moment se garder de ne pas donner des « leçons», de ne pas «pré-mâcher» les idées et les liens que l’enfant est capable de tisser lui-même, tout en lui donnant les clés et les outils pour y parvenir. Lire la suite

Notre planning Charlotte Mason – cycle 2

Unknown-5Pendant que les enfants étaient en Allemagne pour une semaine, j’ai enfin pu finaliser mon planning.  Si Louis et Rose étaient scolarisés, ils seraient en CE1 (deuxième année du primaire) et en PS (petite section de maternelle) respectivement à la rentrée de septembre.

Je ne suis pas une personne naturellement organisée et assidue, alors les routines m’aident à endiguer ma fâcheuse tendance à procrastiner.  Elles apportent une structure à nos journées qui contribuent à l’équilibre de notre vie familiale. Nous avons essayé le unschooling, mais j’ai vite compris que ce mode de vie ne nous convenait pas, les enfants étaient désœuvrés, agités et insatisfaits.  Nous avons donc petit à petit instauré des routines qui ont nettement amélioré notre quotidien. Le planning me donne une ligne directrice que je peux suivre et c’est aussi un gain de temps et d’énergie!

Dans la pédagogie Mason, la scolarité est organisée en six cycles (forms).  Les trois premières années du primaire correspondent au cycle I.  Nous avons commencé à mettre en oeuvre cette façon d’apprendre depuis le debut de la première année du primaire.  Au fur et à mesure que mon fils s’habituait à notre routine, j’ajoutais Lire la suite

Apprendre la géographie, cartes à l’appui

Numériser 1 11.57.34Charlotte Mason avait une affinité particulière pour l’enseignement de la géographie et de l’Histoire. Avant de rédiger Home Education, elle fut l’auteur de plusieurs guides pédagogiques dont un pour la géographie. Par ses méthodes simples et vivantes, elle désirait nourrir l’esprit et l’imagination de l’enfant d’idées et d’images mémorables, afin de susciter en lui de l’émerveillement et un profond respect pour le monde dans lequel il vit et pour les humains qui le peuplent.

Mason préconisait que l’enseignement de la géographie soit abordé de diverses façons, toutes complémentaires:

  • par l’exploration et l’observation, au contact de la nature
  • par la lecture de living books et la narration
  • par des petites leçons de géographie
  • par l’étude et la réalisation de cartes

Dans mon dernier billet je parlais de l’importance dans la pédagogie Charlotte Mason des « living books » pour l’apprentissage de la géographie.  Aujourd’hui je vais aborder un autre point sur lequel elle insistait beaucoup: l’importance de savoir lire ET dessiner des cartes. Lire la suite