L’inactivité magistrale – I : L’enfant et la Nature

Charlotte Mason n’avait pas d’enfant, mais c’est peut-être justement ce fait qui lui donna le recul nécessaire pour cerner et analyser très finement les interactions entre les parents (plus particulièrement les mères) et leurs enfants. Quand on étudie ses écrits, on découvre une méthode d’éducation douce mais ferme, simple, qui respecte la nature de l’enfant mais aussi les besoins du parent instructeur.

DSCF9358.jpg

Une des idées clé de la philosophie de Charlotte Mason est ce qu’elle appelait « l’inactivité magistrale » (masterly inactivity ou wise pasiveness). Il s’agit d’une attitude morale du parent ou de l’enseignant et qui s’applique à tous les domaines de l’éducation. Il s’agit de l’art de laisser grandir et évoluer l’enfant selon sa propre nature. Mason parle de letting children be,  littéralement de « laisser les enfants être ».  Mais qui n’a rien à voir avec le « laisser faire »!  C’est la capacité qu’a le parent à prendre du recul, à s’effacer même, afin que l’enfant puisse être et devenir le meilleur de lui même, tout en étant discrètement guidé et orienté par l’adulte, en accord avec ses valeurs morales. L’adulte cherche à entraver le moins possible les relations que l’enfant tisse avec son environnement et ses apprentissages.

Ce sujet est vaste et difficile à expliquer, si bien qu’il me serait impossible de le traiter en un seul billet, celui-ci est donc le premier d’une série…

L’enfant et la Nature

Il me semble que c’est dans ce domaine que le concept d’inactivité magistrale est le plus souvent mal comprit. En effet, même chez les anglophones, on peut souvent lire que l’inactivité magistrale serrait pratiquée par les enfants: qu’il s’agit en fait de leur temps de jeux libre. Or, comme je le disais, il s’agit de l’attitude du parent, de son état d’esprit dans son accompagnement de l’enfant.

Pour Charlotte Mason la nature, Mère Nature, est un acteur à part entière dans l’éducation de l’enfant, un guide parfait pour son développement. Dans sa communion avec la Nature, qui l’influence positivement, l’enfant puise sa nourriture spirituelle et émotionnelle.  L’adulte lui, est le gardien et le garant de cette relation.

Mason nous invite donc à favoriser le plus possible le contact de l’enfant avec la nature. Qu’il fasse l’expérience de sa force, des climats, des éléments, des milieux… Elle estimait même que c’est la première responsabilité du parent. Pour cela, rien de plus simple: emmener vos enfants dehors quotidiennement! Oui, Mason insiste sur le fait de ne pas les envoyer mais bien de les emmener. D’ailleurs, si vous avez des récalcitrants chez vous, cela peut faire toute la différence de voir que vous les accompagnez… Mason imposait ce régime à tous les âges.

Nul besoin d’organiser des activités ou d’emmener accessoires et jouets. Assurez-vous simplement que l’enfant soit habillé confortablement et adéquatement pour la saison. Si vous n’êtes pas très familier avec la faune et la flore locale, emmenez éventuellement un ouvrage de référence.

L’art de se faire discret 

L’inactivité magistrale c’est l’art de se faire discret: une fois dans la nature, notre rôle d’adulte consiste essentiellement de veiller à la sécurité de l’enfant. Pour le reste, laissons-le vivre tout simplement!  Bouquinons, tricotons… Bref, occupons-nous, détendons-nous, ressourçons-nous, instruisons-nous. Que ce temps soit paisible et serein pour tous. Prenons le temps d’observer et d’écouter notre enfant sans intervenir, sauf s’il nous le demande ou qu’il se met en danger. Mason insiste sur le fait de ne pas trop parler, de s’abstenir de donner des leçons ou des explications non demandées, c’est à l’enfant de diriger ses intérêts.  On n’interfère pas  dans ses rêveries, on n’interrompt pas son jeu sous prétexte que son lacet est défait ou qu’il s’est sali!

Bien que l’enfant soit libre de vivre sa relation avec Mère Nature sans contraintes, cela ne lui confère pas le droit de se soustraire à l’autorité de l’adulte, ce n’est pas l’anarchie!  Bien au contraire. Cette notion de « liberté sous l’autorité » est un fil conducteur de la pédagogie Charlotte Mason.  L’enfant évolue librement dans la présence  bienveillante, rassurante et protectrice de son parent tout en étant constamment conscient du respect qu’il doit à l’autorité de ce dernier.  Cette autorité, l’adulte ne la gagne pas par la force, mais par son attitude (positive), sa sagesse, son calme, son assurance, la confiance qu’il a en lui-même et en son enfant.

DSCF9374.JPG

A lire aussi: L’inactivité magistrale II: Le pêcher et la porteuse d’eau…

4 réflexions sur “L’inactivité magistrale – I : L’enfant et la Nature

  1. Bonjour,
    J’ai découvert votre blog tout à fait par hasard, en cherchant une méthode pour apprendre à lire le français à ma fille, je ne connaissais pas du tout Charlotte Mason et c’est une belle découverte. Merci pour votre partage et vos articles très intéressants et soignés. Si nous habitions en France (nous sommes en Allemagne et c’est « interdit ») nous nous poserions très sérieusement la question du home-schooling. Peut-être au début du secondaire… il ne faut « que » déménager :-).
    j’ai particulièrement aimé cet article concernant la relation avec la nature, car il me semble que c’est malheureusement souvent l’antipode du comportement « moyen » parental.
    Et puisque qu’est l’occasion et le moment: un bon début d’année 2016
    Valérie

    J'aime

    1. Oh, oui! Pour une casanière et une frileuse comme moi ce n’est pas évident de sortir par tous les temps! Souvent je dois vraiment me faire violence, mais je ne le regrette jamais, tellement ça nous est bénéfique. Les enfants râlent aussi, mais passé les quinze premières minutes, plus moyen de les faire rentrer 🙂

      J'aime

Vos commentaires font toujours plaisir et nourrissent mon blog...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s