A l’essais: apprendre les langues étrangères avec Charlotte Mason et la méthode Gouin

DSCF9452Les élèves de Charlotte Mason étaient réputés pour leurs excellentes connaissances en langues étrangères. Ils apprenaient le français, l’allemand, l’italien et le latin.  Patriote, Mason estimait que chaque individu est l’ambassadeur de sa nation, de sa culture.  Par conséquent,  en tant que bon ambassadeur qui se respecte, chacun se devait d’être capable de converser avec les personnes d’autres cultures et nations parlants d’autres langues. Pourtant, quand on examine les emplois du temps de ses élèves, on remarque qu’ils n’avaient pas plus de trois à quatre leçons par semaine et par langue. Alors quel était la clé de ce succès?

Je dois la réponse à cette question aux fabuleuses mamans autrichiennes pratiquant l’instruction en famille avec la pédagogie Charlotte Mason. En effet, c’est grâce à elles que j’ai découvert l’éditeur Cherrydale Press, qui fait revivre la méthode qu’utilisait Mason.

Cette dernière s’était inspirée de l’éducateur et didacticien français François Gouin, qui semble être totalement tombé dans l’oubli chez nous… Gouin avait développé sa méthode suite à une tentative infructueuse d’apprendre l’allemand. Il observa alors comment les jeunes enfants apprennent à maîtriser le langage: par l’écoute, le mimétisme et la narration. Fort de ces constatations, il développa sa méthode qui se base sur des « séries »: un ensemble séquentiel d’énoncés qui décrivent une action ou un évènement.

Simple, le procédé se résume ainsi:  dans un premier temps, on apprend la série dans sa langue maternelle car il est essentiel de savoir ce que l’on dit. Tout en apprenant la série, on mime ce que l’on fait. Ensuite, on identifie les verbes que Mason qualifiait de « mots rois ». Ce sont eux qui nous permettent de rapidement construire de nouvelles phrases. Troisièmement, on apprend les verbes dans la langue étrangère, en les répétant tout en continuant à les mimer. Quatrièmement, on apprend à employer le sujet de chaque phrase de la série. Pour finir, on apprend à dire la phrase en entier.*

Très intriguée par cette méthode, je me suis plongée dans son étude il y quelques temps, car elle me parait être un très bon moyen d’encourager le plurilinguisme de mes enfants. C’est une méthode adaptable à toutes les langues, tous les âges et tous les niveaux!  Cela fait maintenant plusieurs jours que nous la testons et je suis heureuse de constater qu’elle plait beaucoup aux enfants qui pensent que c’est un jeu…

Mason employait cette méthode vivante en appliquant ses propres principes: séances courtes mais intensives, narration, rigueur et persévérance, mais aussi variété et plaisir. Les ouvrages de Cherrydale Press se basent directement sur les séries que Mason avait elle-même élaboré pour permettre à ses élèves d’accéder rapidement et efficacement à une nouvelle langue. Mais il est tout à fait possible de créer ses propres séries en les adaptant aux quotidien, environnement ou encore intérêts de l’élève.

Voici, à titre d’exemple, la première série que nous avons apprit en anglais avec mon petit débutant:

1. Moi à l’enfant (en français): Regarde-moi!

Je prends le livre.

J’ouvre le livre.

Je ferme le livre.

A chaque phrase je « joue » la scène avec un vrai livre au début, puis, au fil des répétitions, je mime plus que les gestes.

2.  C’est ensuite à l’enfant d’apprendre la séquence. Il accompagne la parole aux gestes, ce qui l’aide à se souvenir de la série.

3. Nous apprenons le verbe de chaque phrase (prends, ouvre, ferme) tout en mimant.

4. J’introduis les verbes en anglais (take, open, close) accompagnés des mêmes gestes qu’en français (le geste/mime est vraiment un élément clé de cette méthode). L’enfant répète après moi. J’introduis aussi le sujet (je prends / I take, etc.). Quand il connait par coeur les verbes français et leurs équivalents anglais, je passe à l’étape suivante.

5. Moi à l’enfant (en anglais): Watch me!

I take the book.

I open the book.

I close the book.

Je répète et mime pour l’enfant, puis il se joint à moi.

En l’espace de quelques minutes il sait dire (et comprend) la séquence! On peut alors s’amuser à varier la séquence avec d’autres objets (cahier, portefeuille, etc.). On peut aussi jouer à un jeu de questions/réponses (Qu’est ce que tu ouvres? / What are you opening?).  L’enfant créer des connexions et « intériorise » les séries, pas par un bête processus de mémorisation, mais en les « vivant ».

Pour les parents souhaitant enseigner l’anglais à leurs enfants mais qui craignent de ne pas avoir les compétences nécessaires, Cherrydale Press propose une version audio des séries Gouin (une excellente façon de les accompagner tout en apprenant sois-même la langue!).DSCF9429Les séries Gouin fonctionnent aussi très bien avec les tout-petits: avec ma puce de trois ans et demi, je joue le même « jeux », mais en allemand (sa seconde langue). J’ai déjà pu constater que ça l’aide beaucoup dans l’acquisition de nouveau vocabulaire et pour la prononciation.

Nous allons poursuivre cette voie, c’est certain! Ce sujet mérite d’être approfondi et je donne ici qu’un bref aperçu. Aussi, je vous propose de vous faire un retour d’expérience dans quelques mois…

*Traduit librement de Teaching Languages with Miss Mason and François, 2013, par Allyson D. Adrian, Ph.D, Cherrydale Press.

A lire aussi: Questions-réponses sur la méthode Gouin-Mason

12 réflexions sur “A l’essais: apprendre les langues étrangères avec Charlotte Mason et la méthode Gouin

  1. Bonjour ! c’est visiblement une excellente méthode ! Où peut-on se procurer une méthode pour de l’anglais et une pour l’espagnol ? Pour piou piou de 2,5 ans parlant très bien.

    J'aime

    1. Bonsoir Alex, je ne connais pas les versions audio… Mais si elles sont faites comme les manuels, le « learning french » fait double emploi. Si vous le souhaitez, je peux ajouter votre question à la liste que je soumettrai à l’éditrice en janvier ( voir ici https://une-annee-avec-charlotte.com/2015/12/14/vos-questions-a-propos-de-lapprentissage-des-langues-etrangeres-avec-charlotte-mason-et-la-methode-gouin/).

      J'aime

  2. J’arrive un peu tard sur le sujet mais je ne m’y intéresse que maintenant. Ca fait plus d’un an que je lis des articles sur cette pédagogie s’en accrocher et je ne sais comment mais là j’ai accroché 😉 Question : j’ai un niveau plus que faible en anglais mais je veut l’enseigner à mes garçons (en ief), et par la même m’y remettre, est-ce que ce livre et la version audio sont abordables pour quelqu’uns qui n’a pas de connaissances ? L’idéal serait de pouvoir voir se livre mais je n’ai trouvé aucun blog montrant des extraits. Merci pour la réponse.

    J'aime

  3. Bonjour, merci pour votre article, pouvez-vous me guider ? Sur le site je ne trouve que les fichiers audio, pour apprendre l’anglais, les leçons sont-elles inclues en pdf dans le fichier audio à télécharger ? Merci d’avance

    J'aime

      1. ici nous avons le mp3 en anglais qui m’est bien utile car je suis très mauvaise dans cette langue. Donc j’apprends en même temps que les enfants 🙂

        J'aime

Vos commentaires font toujours plaisir et nourrissent mon blog...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s