Notre planning Charlotte Mason – cycle 2

Unknown-5Pendant que les enfants étaient en Allemagne pour une semaine, j’ai enfin pu finaliser mon planning.  Si Louis et Rose étaient scolarisés, ils seraient en CE1 (deuxième année du primaire) et en PS (petite section de maternelle) respectivement à la rentrée de septembre.

Je ne suis pas une personne naturellement organisée et assidue, alors les routines m’aident à endiguer ma fâcheuse tendance à procrastiner.  Elles apportent une structure à nos journées qui contribuent à l’équilibre de notre vie familiale. Nous avons essayé le unschooling, mais j’ai vite compris que ce mode de vie ne nous convenait pas, les enfants étaient désœuvrés, agités et insatisfaits.  Nous avons donc petit à petit instauré des routines qui ont nettement amélioré notre quotidien. Le planning me donne une ligne directrice que je peux suivre et c’est aussi un gain de temps et d’énergie!

Dans la pédagogie Mason, la scolarité est organisée en six cycles (forms).  Les trois premières années du primaire correspondent au cycle I.  Nous avons commencé à mettre en oeuvre cette façon d’apprendre depuis le debut de la première année du primaire.  Au fur et à mesure que mon fils s’habituait à notre routine, j’ajoutais progressivement des matières au programme.  Pour les enfants entre 6 et 9 ans environ, Charlotte Mason préconisait un temps d’enseignement matinal d’une durée de 2h30. En septembre, nous serons prêt pour le planning complet que je présente ici.

Pour sa composition, je me suis laissée guider par nos essais et nos erreurs, les affinités et les difficultés de mon fils, ainsi que les préceptes de Charlotte Mason. J’aime beaucoup son idée que l’éducation devrait être un festin, un banquet dressé avec les matières académiques et les sujets les plus variés.

Voici donc un aperçu de notre menu hebdomadaire:

Planning hebdomadaireSans titre

Sur le papier cela semble contraint, mais dans la pratique c’est fluide et naturel.  Il nous suffirait d’un canapé pour lire et d’une table pour écrire:

Contes

Le matin je commence toujours par la lecture d’un conte ou d’une légende. Nous sommes confortablement installés et les enfants écoutent. Souvent Rosie dessine en même temps… C’est un moment qu’ils apprécient beaucoup.  Une fois par semaine je remplace le conte par un épisode de mythologie, suivi d’une narration par mon fils.  Ces lectures peuvent être en lien avec la période historique ou la région géographique que nous sommes en train d’étudier.

Musique

Mon fils pratique le violoncelle, c’est notre deuxième activité du matin.  A chaque séance nous nous fixons un but et travaillons dessus pendant 15 minutes (solfier un nouveau morceau, jouer dix mesures sans erreurs, réviser la leçon de solfège…).  Pendant ce temps ma fille joue à coté de nous.  Souvent Louis termine la séance par un concert improvisé dédicacé à sa soeur qui tape le rythme et danse…

Anglais

Nous continuons avec la lecture d’un album, des chants ou des comptines en anglais.  C’est un des moments préférés à Rose!  Elle mémorise très bien et on peut l’entendre réciter en anglais durant la journée…

Poésie 

Mes enfants sont gourmands de mots, de rimes, ils les boivent littéralement! C’est donc un moment de plaisir.  Je lis, ils écoutent.  Des fois nous mémorisons un poème, ou le recopions dans un journal.

Histoire de l’art

Une fois par semaine je remplace la poésie par ce que Charlotte Mason appelait picture talk ou art appreciation: nous observons une reproduction d’une oeuvre.  Nous la regardons, l’examinons, puis je la tourne vers moi et je leur demande de me décrire le tableau de mémoire, de me décrire la scène, ce qui leurs déplait ou plait… Je la retourne à nouveau vers eux et nous continuons d’en parler ensemble librement, d’examiner les détails.  L’oeuvre est ensuite exposée pendant une semaine.  La séance d’après nous faisons la même chose avec une autre oeuvre du même artiste.  Après six ou huit oeuvres, nous changeons d’artiste.

Français

Je met le minuteur sur 25 minutes et nous entamons le travail là ou nous l’avions arrêté la fois d’avant.  Nous utilisons la méthode Fransya pour apprendre à lire, à écrire et les bases de la grammaire (plus à ce sujet dans un prochain billet…).  Généralement j’essaye d’alterner les séances d’écriture et de lecture.

Jeux/Chants/Rondes

Ce petit moment de plaisir, de rire et de complicité permet à Rosie de se sentir moins exclue lors des moments d’apprentissages plus formels.  Il permet aussi à Louis de souffler et surtout bouger un peu avant d’attaquer la suite du programme…

Mathématiques

Je remets le minuteur sur 25 minutes.  Depuis qu’il sait lire, Louis travaille de manière plus ou moins autonome. Quand le minuteur sonne, il s’arrête et range son matériel.  L’objectif n’est vraiment pas d’abattre un maximum de travail et d’exercices mais de s’approprier les notions étudiées en fournissant un travail appliqué et un effort soutenu pendant une courte durée de temps!

Histoire

Deux séances par semaine.  Pour l’histoire nous suivons la trame d’Une brève histoire du monde de E. H. Gombrich. Je lis un passage, puis Louis fait une narration.  Ces lectures sont enrichies par d’autres living books, des documentaires, etc… L’accent est mis sur les personnages historiques plutôt que les faits et les dates.

Histoire naturelle

Ce sujet aussi mériterait un, ou plutôt plusieurs articles à lui même tellement il y a de choses à dire!  Alors je vais essayer de résumer:  d’une part il y a les lectures de livres vivants et la narration et d’autre part l’étude de la nature, la tenue d’un journal de nature, le dessin, des leçons de choses, la création d’un herbier, la poursuite des intérêts de l’enfant…  Une après midi par semaine nous faisons une sortie dans le but d’observer, de dessiner et de récolter des spécimens à étudier.

Géographie

Deux séances par semaine.  La géographie se fait « sur le terrain » principalement et par la lecture de living books, de documentaires, la narration, la cartographie et des petites leçons.  Je vous invite à lire mes billets dans la rubrique « Géographie » au sujet de l’enseignement de cette matière « à la Charlotte Mason ».

Dessin

En alternance avec la géographie, nous utilisons ce temps pour illustrer une scène ou un épisode d’une de nos lectures.  C’est une autre façon créative et ludique de pratiquer la narration, de faire sien ce que l’on a appris, ce qui nous a marqué…

L’après-midi

Tout comme Mason, je soutiens fortement l’idée que le reste du temps un enfant a besoin d’être à l’extérieur autant que possible, d’avoir le temps de jouer librement et de marcher, mais aussi de se servir de ses mains afin que son cerveau fonctionnent correctement. Le programme du matin étant dense et demandant des efforts mentaux et de concentration considérables, l’enfant doit être laissé en liberté et indépendant une fois les leçons terminées, afin qu’il puisse s’auto-développer, se recueillir (Mason parle de solitude) et « ruminer la nourriture cérébrale » qu’il à reçu le jour même!

Nous avons la chance d’avoir un grand terrain et comme voisin leur grand-père jardinier et randonneur, des poules et des chiens à s’occuper… Généralement les enfants jouent plusieurs heures, s’inventent des mondes, se défoulent, jardinent, vont marcher et quand ils s’en sont donné à coeur joie, ils reviennent me voir.

C’est alors l’occasion de dessiner ou peindre, ou encore de se consacrer aux travaux manuels.  Je profite de ces moments calmes pour intégrer l’étude des compositeurs. Ca n’a rien de sorcier: je choisi un compositeur, apprends son nom aux enfants et nous écoutons une sélection de ses oeuvres pendant plusieurs semaines avant de changer de compositeur.  C’est aussi le temps d’une lecture offerte.  Parfois Louis me réclame la suite d’un des livres que nous lisons le matin, d’autres fois il bouquine par lui-même…

Les enfants m’accompagnent aussi dans mes tâches quotidiennes: ils accourent pour m’aider à étendre ou plier le linge, faire une tarte, jardiner, le ménage, les courses…  Louis est le responsable auto-proclamé des poubelles, du compostage, du ramassage d’oeufs et de la tonte du gazon (avec l’aide de papi ou papa).

Le mercredi

Mon mari ne travaillant pas le mercredi, c’est le jour ou je prend un peu de temps pour moi (gym, coiffeur, bouquiner,…).  Le matin nous nous rendons généralement à la médiathèque et/ou faisons de la peinture.  L’après-midi Louis à une activité sportive et son cours de solfège.  C’est aussi un jour ou mon mari fait participer Louis à toutes sortes de bricolages dans la maison, sur les véhicules, ou des gros travaux au jardin.

Le weekend

Samedi matin mon mari entraine l’équipe de rugby de Louis et souvent ils sont amenés à partir toute la journée pour des tournois… C’est alors l’occasion pour moi de passer des moments en tête à tête avec ma puce.  Nous passons le reste du weekend en famille.

Unknown-4

Ce planning hebdomadaire est mon fil conducteur, mais je n’hésite pas à l’adapter et à le modifier au besoin en fonction des autres activités ou visites prévues le jour même, ou même à l’état de fatigue des uns et de autres, la météo ou les saisons.

J’imprime une copie par semaine, en prévoyant certaines lectures ou leçons à l’avance.  Pour le reste j’improvise au fur et à mesure.  Les cases me permettent de consigner ce que j’ai prévu de faire, ce qui a été fait, lu ou vu.  La partie inférieure de la page sert à noter anecdotes, difficultés rencontrées, idées, remarques, listes d’achats, tâches ou préparatifs à faire, etc.  ainsi que nos sorties pédagogiques.  J’ai ainsi une trace écrite de tout ce que nous avons fait.  J’indique aussi le temps maximal à passer sur chaque leçon.

Ma planification est simple puisque je n’ai qu’un enfant en âge d’être instruit.  Rose elle, est libre de participer à ce qui l’intéresse ou de venir et partir comme elle le souhaite.  Elle joue dehors ou dedans, disparait parfois pour chercher la compagnie de son grand-père, dessine ou s’occupe avec les activités que je lui met à disposition.

Pour ceux qui voudraient intégrer la pédagogie Charlotte Mason dans leur pratique de l’ief je donnerais les conseils suivants concernant les leçons et l’organisation:

La pédagogie Charlotte Mason n’est pas un dogme.  Même si pour les écoles PNEU Mason donne des indications très précises par matières, les temps d’apprentissages et même sur la durée de chaque leçon, elle insistait sur le fait que le programme soit conçu pour s’adapter à l’enfant et non l’inverse, d’autant plus dans le cadre familial!

Les leçons doivent rester très courtes et les séances d’apprentissages plus formels devraient être entrecoupés par une activité qui permette à l’enfant de se ressourcer.

Mason souhaitait que le programme soit assez varié pour maintenir l’intérêt et l’attention des enfants.

Pas de bachotage! On préserve à tout prix la joie et l’envie d’apprendre, la curiosité et l’engagement de l’enfant.  Les leçons et le travail qu’on lui demande sont exigeants, mais doivent toujours être à la hauteur de l’enfant.  Il ne doit jamais être mis en échec.

Pour ceux qui voudraient en savoir plus sur la façon d’organiser un planning Charlotte Mason je vous recommande cette excellente série de billets (en anglais): http://www.sabbath-mood-homeschool.com/p/preparing-cm-schedule.html

Il y aurait encore tant d’autres choses à dire, mais je vais m’arrêter là pour cette fois-ci…

Edit septembre 2016: pour voir comment ce planning a évolué c’est ici

12 réflexions sur “Notre planning Charlotte Mason – cycle 2

  1. Merci pour cet article! Je suis en train de réfléchir à notre routine pour mon fils de 6 ans, et cela me conforte dans l’idée d’établir un planning pour chaque semaine surtout pour m’aider au niveau organisation, car c’est ce qui me pose problème! Pour les maths, vous utilisez quelle méthode? Au plaisir de te lire. Carine

    J'aime

  2. Merci pour cet article, Sara !
    Cette année, j’ai un mal de chien à formaliser dans mon esprit l’idée de m’organiser d’une nouvelle manière pour l’IEF, et je sens très fort que ton article va beaucoup m’aider, concrètement, sur le plan pratique ! Ne serait-ce que la façon simple dont tu imprimes une page par semaine pour pouvoir y noter les choses, c’est limpide. Vraiment extra !
    (désolée si ce comm. apparaît en double ou quasi, wordpress a planté au moment de l’envoi, je ne sais pas ce qui a été pris en compte ou non, donc j’ai refait approximativement…)

    J'aime

  3. Merci pour tout Sara, j’adore ton blog 🙂 Tout y est très intéressant.

    Quels supports utilises-tu pour l’histoire de l’art ? Tu imprimes les oeuvres ?

    J'aime

    1. Bonjour Marine, et merci!
      je pourrais imprimer les oeuvres, mais ce serait dommage car le résultat serait médiocre… Je préfère utiliser les beaux livres que nous avons déjà, mais surtout je les emprunte aux amis et à la famille ou encore à la bibliothèque. Nous utilisons aussi des catalogues d’expositions, des calendriers, cartes postales… Autre solution très économique que je lis parfois sur des blogs: regarder sur l’écran d’ordinateur puis transformer l’oeuvre en fond d’écran pour la semaine…

      J'aime

  4. Merci pour ce bel article, vraiment complet et qui apporte des pistes très intéressantes !
    Me voilà, à nouveau inspirée et prête à redémarrer une année, plus belle encore 🙂

    J'aime

Vos commentaires font toujours plaisir et nourrissent mon blog...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s