Apprendre la géographie, cartes à l’appui

Numériser 1 11.57.34Charlotte Mason avait une affinité particulière pour l’enseignement de la géographie et de l’Histoire. Avant de rédiger Home Education, elle fut l’auteur de plusieurs guides pédagogiques dont un pour la géographie. Par ses méthodes simples et vivantes, elle désirait nourrir l’esprit et l’imagination de l’enfant d’idées et d’images mémorables, afin de susciter en lui de l’émerveillement et un profond respect pour le monde dans lequel il vit et pour les humains qui le peuplent.

Mason préconisait que l’enseignement de la géographie soit abordé de diverses façons, toutes complémentaires:

  • par l’exploration et l’observation, au contact de la nature
  • par la lecture de living books et la narration
  • par des petites leçons de géographie
  • par l’étude et la réalisation de cartes

Dans mon dernier billet je parlais de l’importance dans la pédagogie Charlotte Mason des « living books » pour l’apprentissage de la géographie.  Aujourd’hui je vais aborder un autre point sur lequel elle insistait beaucoup: l’importance de savoir lire ET dessiner des cartes.

Lire une carte

« La leçon de géographie », Anne-Louis Girodet

Pour commencer on peut s’assurer que l’enfant rencontre de nombreuses cartes différentes, afin qu’il se familiarise avec elles.  On pourra s’amuser à localiser amis et proches sur une carte, planifier ensemble l’itinéraire d’un voyage en repérant les éléments géographiques marquants que l’on rencontrera.  Passerez-vous par des montagnes?  Des fleuves? Quels départements traverserez-vous? etc. Demandez à votre enfant d’être votre GPS la prochaine fois que vous vous rendez à un lieu qu’il connait. Fournissez-lui des puzzles qui peuvent aussi l’aider à mieux comprendre l’ensemble d’une régions géographique.

Apprenez-lui les notions de bases d’une carte tels que l’échelle, la légende, l’orientation, longitude, latitude, etc.

Le croquis

Petit à petit on pourra l’introduire à la cartographie avec d’abord de simple croquis sur papier ou tracés dans du sable. L’enfant pourra s’exercer à dessiner un croquis de sa chambre, de son jardin, du parc, du quartier…Tracez les chemins ou les routes que vous empruntez sous forme de croquis.  Qu’avez vous vu? Comment représenter ces éléments sur une carte? Suivez les héros de vos livres en traçant leurs périples, familiarisez-vous avec les contours d’une carte correspondante et dessinez-la.

« Map drill »

Cet apprentissage se poursuit par un petit exercice hebdomadaire de cartographie très simple: Donnez à l’enfant deux cartes de la régions géographique que vous avez choisi d’étudier, l’une renseignée, l’autre muette. Faites plusieurs copies de la carte muette.

Prenons comme exemple le continent européen… Lors de la première séance l’enfant devra recopier tous les noms des pays de la carte renseignée sur la carte muette (si l’enfant a des difficultés pour écrire, on peut lui proposer des petites étiquettes qu’il devra coller).

A la prochaine séance, donnez-lui une nouvelle copie de la carte muette. Cette fois-ci il devra repérer et inscrire les noms des pays de mémoire, autant qu’il peut.  A la fin de l’exercice, il comparera ses inscriptions à la carte renseignée pour corriger d’éventuelles erreurs et fautes d’orthographe. Puis demandez-lui de recopier quelques noms supplémentaires (entre 1 et 10 selon l’âge de l’enfant). Fin de l’activité.

La semaine d’après, redonnez-lui une carte muette et recommencez l’exercice avec les mêmes consignes.

Continuez ainsi à chaque séance, jusqu’à ce que l’enfant sache reproduire de mémoire tous les noms correctement.

Pour les élèves de niveau primaire cet exercice dure entre 5 et 15mn, pas plus! Il doit rester ludique et être pratiqué de manière régulière. Il faut veiller à adapter la difficulté et le nombres d’éléments à recopier en fonction de l’âge de l’enfant. Cette activité, liée aux lectures de living books, permettra rapidement à l’enfant de se repérer sur un planisphère ou un globe, de situer et reconnaitre les lieux ainsi que les événements qui y ont eu lieu.  Petit à petit il créera ses propre connexions, les assemblera pour avoir une vision globale du monde.

Les variantes pour cet exercise sont infinies: continents et océans, fleuves, grandes villes, un voyage que vous effectuez ou planifiez, etc. Elles peuvent également être liées à des événements historiques. Libre à vous d’en imaginer!

Vos commentaires font toujours plaisir et nourrissent mon blog...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s