Charlotte à l’école, chapitre 5 : l’éducation morale.

Après l’éducation physique et intellectuelle, Charlotte Mason aborde l’éducation morale de nos enfants : en tant que parents, nous ne pouvons pas démissionner de cette fonction, elle fait partie intégrante de notre rôle, et nous sommes les plus aptes à l’assurer.

Le respect, la gratitude, la bonté, la courtoisie, la bienveillance, le sens de la justice…Tout celà s’apprend, ce ne sont pas des qualités innées!

Personnellement, je trouve cette tâche très difficile à exercer, mais Charlotte Mason a réussi, dans le texte que je vais vous lire, à me persuader de son importance majeure et du fait que je ne peux pas la laisser de côté…

« C’est dans la force de la toute-puissante douceur que les parents sont efficaces ; pas dans la faiblesse, pas dans l’inertie ; mais dans la douceur volontaire, déterminée « parce que c’est ce qui est juste et bon. »

 

Lire la suite

Charlotte à l’école, chapitre 3 : garder du temps pour des activités physiques.

La première fois que j’ai lu ce texte de Charlotte Mason (portant sur les enfants scolarisés dans des écoles traditionnelles), j’ai ressenti un grand soulagement : c’est pourquoi j’ai à coeur de le faire connaître et de le partager. J’espère que vous y trouverez, comme moi, de l’aide et du soutien.

Aujourd’hui il sera question de planification : Charlotte Mason rappelle l’importance des temps de jeu actif, en extérieur. Je vous laisse écouter : Lire la suite

Le « co-schooling » avec la pédagogie Charlotte Mason

DSCF3379.jpg

Si vous suivez ce blog, j’imagine que l’instruction en famille et la pédagogie Charlotte Mason sont des thématiques qui vous intéressent. Mais je suis bien consciente que même si ce mode d’instruction vous semble idéal, il existe tout un tas de circonstances qui font qu’il n’est pas envisageable pour tous. Vous êtes ainsi plusieurs à me lire et à vous intéresser à une éducation « Charlotte Mason », tout en scolarisant vos enfants. Mais alors, en l’absence d’écoles proposant cette pédagogie, doit-on pour autant renoncer à cet idéal éducatif? Ou peut-on allier les deux: une scolarité « ordinaire » et une éducation suivant ses préceptes? Mason a-t-elle donné des indications utiles pour ce cas de figure? Lire la suite