J’ai cinq ans, sur mon étagère il y a…

DSCF1885

J’ai enfin déterré ce billet que certaines d’entre vous attendaient depuis un moment. Au départ, il s’intitulait d’ailleurs « J’ai quatre ans et demi… ». Enfin, les mois ont passé, et je n’ai pas pris le temps de finir de l’écrire! Mais puisque je suis en train de remettre de l’ordre sur mon blog et sur ladite étagère, je l’ai réactualisé.

Les compagnons de jeu préférés de ma fille en ce moment sont incontestablement Lou, Lila et Piranha, ses poupées. Maintenant qu’elle est assez habile de ses mains, elle peut les habiller et déshabiller toute seule, les langer, nouer les rubans, boutonner de tout petits boutons. Vraiment, les habits de poupées semblent avoir un grand attrait pour elle. Elle joue à les laver, les repasser, plier, ranger… Ca peut l’occuper pendant des heures.

Sont deuxième jeu favori, c’est la « mud kitchen » qu’elle s’est installée toute seule. C’est un petit coin de terre qui jouxte le bassin derriere la maison, elle y a installé sa petite « cuisine ». Il y a un petit muret juste à la bonne hauteur, de la terre, de l’eau, donc… de la boue! Elle y patrouille toute sorte de choses dans divers récipients: feuilles, fleurs, batons, plumes, petites pommes de pin, cailloux, pommes véreuses… C’est son activité préférée après les poupées.

Elle est toujours libre de ses allées-venues, viens écouter une ou deux lectures ou leçons de son frère, puis repart jouer. Mais quand elle vient nous tenir compagnie (avec ses poupées) à la table lors des moments d’instruction, voici ce que je lui met a disposition:

Du découpage

-p-image-37663-grande.jpgCela fait plusieurs mois que je lui ai donné le livre Je découpe de la plasticienne Nathalie Parain, aux Editions MeMo. C’est une invitation à tailler morceau par morceau des tableaux avec du papier de couleur. Paru pour la première fois en 1931, le concept émanait d’une mouvance artistique et pédagogique qui préconisait le « faire soi-même », soucieuse de développer les capacités créatives des enfants…

L’enfant est invité à recréer les compositions présentées dans le livre, ou d’en créer des nouveaux par lui-même.

Un recueil d’exercices pour préparer à la lecture

A la demande de ma fille, nous avons commencé il y a quelque temps déjà, à travailler dans le livre 4 de la méthode phonétique et gestuelle créée par Suzanne Borel-Maisonny (Bien lire et Aimer lire, Yves Blanc). C’est une méthode qui a l’avantage de satisfaire l’envie de ma puce de débuter l’apprentissage de la lecture tout en conciliant ses difficultés d’écriture. En effet sa motricité graphique n’est pas encore au point… Mais ce cahier lui permet néanmoins d’accéder à la lecture tout en la familiarisant à l’écriture (en cursive) de manière « douce », en suivant son rythme. Je combine cette méthode avec le matériel Fransya (cartes à tracer et alphabet mobile)  que j’avais fabriqué pour mon fils.

Des livres

Unknown-1.jpegParmis ses livres préférés du moment, il y a des livres à compter et Il était une fois l’alphabet. Il s’agit d’une réédition d’un bel album publié en 1951. Cet ouvrage est le fruit d’une collaboration entre deux amies, l’illustratrice et miniaturiste Souza Desnoyer et l’écrivaine et conteuse Marcelle Parquet. C’est une histoire de l’alphabet, et de la rencontre et de l’union des peuples de Voyelles et des Consonnes. A la fin du livre, sont aussi proposé une série de jeux de lettres ou de lecture avec des cartes à découper et/ou colorier.

Un cahier et un porte-mines

Rose dispose d’un cahier Clairenfantine (Clairefontaine, réglure Seyès tricolore avec grands carreaux agrandis, interlignes 3mm). Elle est également la fière propriétaire d’un porte-mine Lamy ABC, pour faire « comme les grands »… Elle s’amuse à faire des frises, s’entraine à écrire des lettres, gribouille et dessine dedans.

Un métier à tisser et une fourchette à tricoter

DSCF1896.JPGElle travaille également régulièrement sur son petit métier à tisser pour confectionner des tapis pour ses poupées. Pour celui de la photo, j’ai fais l’erreur de lui donner du fil trop fin, ce qui rallonge le travail considérablement et la décourageait. Mieux vaut donner à l’enfant de gros fils (ou de le doubler) afin que l’ouvrage avance vite.

La fourchette à tricoter (aussi appelée lucet) est beaucoup plus simple à utiliser pour un jeune enfant que le tricotin, mais permet de créer de longue chaine de mailles (qui peuvent faire de jolies écharpes pour les poupées) tout en travaillant la motricité fine de l’enfant. On trouve de nombreuses vidéo expliquant son usage.

Du matériel pour dessiner et peindre

Rose dispose librement d’un large choix de papiers, de crayons, de pinceaux et de peinture aquarelle et gouache. Plusieurs fois par jour, elle met son tablier et se donne à coeur joie pour créer des oeuvres. On l’entend alors chanter dans toute la maison. Elle dit qu’elle est une artiste…

Une presse à fleur

DSCF1911.JPGRose adore cet objet qu’elle a reçu pour ses cinq ans. Elle s’amuse à presser toutes sortes de végétaux avec… Puis elle les colle dans un petit carnet. C’est une activité qui demande de la minutie, aussi je l’assiste dès qu’il le faut. Elle garde ainsi des souvenirs de vacances, de nos balades, des fleurs qu’elle a semé au jardin…

Des jeux éducatifs

Nous ne sommes pas très jeux dans la famille, mais parfois elle aime jouer à Logix, Dobble formes et couleurs, Domino, à la Raffle de chaussettes, Le panda équilibriste, GoGetter ou à Differix (en version années 70s).

Mais aussi…

L’indispensable pâte à modeler, des petits objets à dénombrer (coquillages, boutons, haricots, noix,…), des réglettes et fiches Cuisenaire, des Attrimath avec un miroir d’angle, des cubes et un jeux de construction en bois et feutre à assembler, lacer, visser.

 

Sur le même thème: J’ai quatre ans, sur mon étagère il y a…

EnregistrerEnregistrer

5 réflexions sur “J’ai cinq ans, sur mon étagère il y a…

  1. Bonjour Charlotte,
    Merci pour ce beau récit.
    Le métier à tisser avec la fourche , que de souvenirs et toujours aussi d’actualité.
    J’ai acheté une presse à fleur à Melle J. pensant faire plaisir mais le bide complet, elle n’y a jamais joué !Je me souviens pourtant avoir fait plein d’herbiers autrefois ,mais bon pas grave …
    Martine42

    J'aime

  2. Bonjour,

    Merci pour ce partage!

    Peux tu me dire quelle presse à fleurs et quel métier à tisser tu as pris et où?

    J’avoue que ça fait un moment que je veux commencer à faire un herbier avec les enfants sans avoir trop pris le temps de chercher.

    Bises,
    Oumayma.

    J'aime

    1. Bonsoir Oumayma,
      J’ai bien peur de ne pas pouvoir t’être très utile: ce sont tout les deux des cadeaux que ma fille a reçu… La presse a été acheté en Italie (marque Pintoy), et le métier à tissé vient d’Allemagne (probablement de chez Mercurius). Mais tu devrais en trouver en France 😉 On peut également facilement fabriquer une presse (tuto en ligne) ou tout simplement se servir de papier journal et de gros livres.

      J'aime

  3. Le métier à tisser n’a jamais tenté ma fille (qui a également 5 ans). Enfin non, ce n’est pas exact, elle a absolument voulu en faire après avoir visité un atelier et eu l’opportunité de tester chez l’artisan. Mais depuis, rien… sauf de la broderie. à chacun son style.
    Mais je suis curieuse de découvrir la fourchette à tricoter.

    J'aime

Vos commentaires font toujours plaisir et nourrissent mon blog...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s