J’ai quatre ans, sur mon étagère il y a…

dscf1064

J’ai reçu plusieurs messages de personnes qui ont un enfant de l’âge de ma fille et qui me demandent comment elle s’occupe pendant que son grand frère travaille. Cela m’a inspiré une séries de billets sur la « maternelle » dont voici le premier.

Rosie avait 18 mois lorsque nous avons retiré son frère de l’école maternelle. Je me suis toujours efforcée de faire en sorte qu’elle se sente incluse dans cette aventure et qu’elle ait des occupations pour se distraire et s’éveiller. Toute petite, elle gravitait toujours autour de moi, tantôt dans mes bras ou sur mes genoux, tantôt à mes pieds à jouer. Voyant l’énorme attention que requiert son frère, elle est vite devenue très autonome et a développé un grand sens de l’imagination.

Mais alors que jusqu’à ses trois ans elle se contentait de sa « pâte à la modeler » (fait maison en quantité industrielle…), de ses jouets, de papier, de ciseaux, de quelques puzzles et imagiers, elle réclame à présent du « travail » quand elle s’attable avec nous!

Entre son envie de « faire comme les grands » et mon souhait de retarder les apprentissages formels le plus longtemps possible avant l’âge de l’instruction obligatoire, pas toujours évident de trouver le juste milieux! Mais là encore, Charlotte Mason m’a apporté de nombreuses réponses dont je parlerais de mes prochains billets.

Voici donc ce que je lui propose en ce moment:

Du papier, des crayons et de la peinture

Que ce soit sur des feuilles libres ou des carnets, ma fille a une production de dessins, ou de « traces » et de peintures trèèès prolifique. Je ne suis jamais intervenue dans ses productions, sauf très récemment quand je m’étonnais qu’elle ne dessine jamais de bonhomme. Elle m’a bluffée en revenant 15mn plus tard avec le portrait de toute la famille. Ses dessins intrigues beaucoup ma soeur qui est orthophoniste dans une école suisse. Selon elle, ils sortent vraiment de l’ordinaire par rapport à ce qu’elle voit chez les enfants scolarisés du même âge. Ses dires m’ont fait penser à ce qu’Arno Stern exprime sur le jeu de peindre…

Des ciseaux 

Ah, les ciseaux! La passion de ma puce depuis qu’elle sait les manier. Papier journal, brouillons, papiers couleurs, rubans, ficelles, végétaux, tout est bon à couper (comme l’atteste sa coupe de cheveux en ce moment…)! Pendant longtemps elle dessinait sur une feuille entière, la pliait ensuite pour la découper en tout petits morceaux de papier. Cette activité peut l’occuper un bon moment. Tout ces petits bouts de papiers lui servent ensuite à construire d’étonnantes « sculptures » et collages.

De la colle

Qui dit collages, dit colle, en bâton ou liquide, scotch, gommettes et des rubans entiers de washi tape.  Là encore, je n’interviens jamais dans ses créations (sauf quand elle s’apprête à costumiser le mobilier…), la laissant créer librement toute gaie et chantonnante… au grand désespoir de son frère!

Des fils et une aiguille 

dscf1089Quand son frère a commencé à apprendre le tricot et la couture, elle était très frustrée de ne pas pouvoir faire pareil. Alors je lui ai proposé de broder de la toile de jute. Je lui met à disposition le tissu, une très grosse aiguille et des fils. Il lui a fallu que très peu de temps pour apprendre à enfiler l’aiguille et aujourd’hui elle n’a besoin de moi que pour faire les noeuds. C’est aussi une façon détournée de travailler sa motricité fine et l’agilité de sa main en vue de l’apprentissage de l’écriture.

Prochaine étape: le tricot avec les doigts et les pompons.

Un cahier d’écriture Maternelle, de Danièle Dumont

Je me suis récemment plongée dans le travail de Danièle Dumont pour apprendre à apprendre le geste d’écriture à ma fille. Ce n’est pas un cahier auquel ma fille a accès en libre service puisque chaque page requiert des activités préparatoires quedscf1206 j’intercale quand j’ai un moment. Ce cahier permet de travailler la gestion de l’espace graphique, la latéralité et la tenue du crayon. Je pense bientôt faire un billet sur ce sujet.

Je complète ce travail avec des jeux et activités piochées dans Jeux d’éveil à l’écriture d’Agnès Daubricourt qui contient 130 activités ludiques préparatoires (à partir de 2 ans).

Des objets à dénombrer et compter

Pas de matériel spécifique. Nous jouons à la marchande avec ce que nous avons sous la main: des boutons, des jetons, des legos, des noix… Rose s’amuse également avec la balance Roberval et trouve ainsi seule des équivalences de poids, fait des découvertes sur les masses, etc.

Des jeux

dscf1092Quant son frère travaille en autonomie, nous arrivons à caser soit une partie de bataille en rajoutant les nombres acquis progressivement, soit une partie de dominos, un jeu de l’oie ou encore un Dobble chiffres et formes.

Mais aussi…

Une collection de petits objets pour découvrir et travailler l’écoute des sons (par la mise en paire, en jouant à « mon petit oeil a vu », par exemple), des beaux livres à feuilleter, des attrimaths avec quelques fiches de jeux et un miroir d’angle, un taille crayon (je la charge de l’entretien des crayons de couleurs – une mission qu’elle prend très à coeur et qui peut l’occuper un bon moment), l’indispensable pâte à modeler avec quelques accessoires, des cahiers de coloriages.

Toutes ces activités se font librement et à la demande pendant le temps d’instruction quotidien, ou sous forme de jeux tout au long de la journée. Elle prend visiblement plaisir aux activités un peu plus formelles, mais je ne lui impose rien la laissant venir et partir. Elle est très demandeuse par moment, puis plus du tout, préférant jouer avec ses poupées, au jardin ou chez son grand-père, et c’est très bien ainsi…

 

Sur le même thème: J’ai cinq ans, sur mon étagère il y a…

EnregistrerEnregistrer

8 réflexions sur “J’ai quatre ans, sur mon étagère il y a…

  1. Bonsoir !
    Et bien pour un 1er billet, je le trouve très intéressant ! 🙂 Je suis en demande de ce genre d’article car ma fille va fêtrer ces 3ans lundi prochain donc je voulais commencer à savoir comment je pouvais l’occuper ludiquement et que ça puisse lui servir pour quand l’ief commencera réellement. C’est ma fille unique pour le moment donc je suis un peu en « demande » de ce genre d’article. Alors merci pour les infos, pour les références de livre, j’adore ! MERCI 🙂
    Melissa.

    J'aime

  2. Bonsoir Sara, merci pour ton article qui me donne des pistes pour ma puce. Même si elle n’a que deux ans et demi. Très chouette, ton jeu de l’oie, tu l’as acheté où ? Merci…

    J'aime

  3. Merci pour ce post, c’est très intéressant! Cela me donne des idées pour ma fillette de 3 ans qui me demande à faire du travail comme son frère de 7 ans (en ief) or j’aimerais éviter aussi de faire du formel avant 5 ans. Mais j’ai cédé en lui achetant des cahiers TPS et PS avec autocollants Peppa Pig :-(, elle était ravie! Je trouve que c’est très difficile d’être dispo pour 2 enfants qui réclament ma présence pendant notre temps d’instruction, pourtant ma fille a beaucoup de matériel (puzzles, montessori, découpage, crayons, livres, attrimaths, encastrements cuisenaire, etc). Hâte de lire tes articles sur la maternelle! Carine

    J'aime

Vos commentaires font toujours plaisir et nourrissent mon blog...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s