Et les contrôles, ça se passe comment?

50805.jpg

Notre décision de retirer notre fils de l’école fut prise en une semaine. Dans ce court délai j’ai découvert l’univers de l’ief qui m’était complètement inconnu jusqu’alors à travers les articles et les témoignages que j’ai pu trouver sur internet. Ce fut une expérience plutôt anxiogène, surtout quand j’ai cherché à en savoir un peu plus sur les fameux contrôles pédagogiques. C’est déplorable, à croire que ça se passe forcément mal!

Depuis, nous avons passé deux contrôles. Et alors, comment ça se passe dans notre famille pratiquant l’ief avec un enfant « atypique », ne suivant pas les programmes de l’EN, adepte d’une pédagogie « alternative » et faisant peu de formel? Et bien plutôt bien jusqu’à présent! C’est un sujet épineux, mais avec ce témoignage personnel je voudrais faire entendre un son de cloche plus positif dans le paysage de l’ief…

Premier contrôle: CP

La première année, j’avoue que j’ai eu un gros coup de stress lorsque j’ai reçu la lettre de l’IA m’annonçant (onze semaines à l’avance) la date de notre 1er contrôle. J’étais en terre inconnue, je ne savais pas à quoi m’attendre… En réponse à cette lettre, j’ai rédigé un compte rendu (pas un roman, hein) de notre année d’ief passée: une petite présentation de mon enfant, ses points forts et faibles, ses centres d’intérêts et ses activités, notre mode de fonctionnement, les difficultés que nous avions rencontrés, nos succès, nos supports, nos sorties,etc. J’avais classé tout cela par thèmes ou par matières.

Je me suis ensuite bien gardée de partager mes craintes (irrationnelles) avec mon enfant qui est de nature plutôt anxieuse. Il a donc été informé de cet événement que quelques jours avant. Le jour J, la maison était propre et en ordre, mon mari avait prit congé, et Louis s’était fait tout beau! L’inspectrice, accompagnée d’un conseiller pédagogique, fut très ponctuelle et les salutations ainsi que l’entretien qui suivit étaient cordiales.

J’étais très reconnaissante envers mon mari de m’avoir épaulé les premières minutes, de faire ma « pub »le temps que je prenne mes marques et que je bafoue moins! Je me suis détendue en voyant que mon fils était très à l’aise avec ces deux « visiteurs ». Nous nous sommes attablés et l’inspectrice a sorti une copie annotée de mon compte rendu. Tout au long de l’entretien, elle s’est servie des informations que je lui avait fournie pour amorcer la conversation.

Pendant que le conseiller consultait nos supports, l’inspectrice s’entretenait librement avec nous et Louis qui lui montra volontiers son cahier, son album photo de nos sorties ief… Quand elle lui demanda s’il voulait bien choisir et lui lire une phrase dans son livre de lecture, il fut très enthousiaste et provoqua un éclat de rire général de par son choix: « Maman et papa sont très fiers de moi » (ça ne s’invente pas!). Rose quand à elle, vidait le contenu des étagères au fur et à mesure de la discussion pour amener TOUT ce que nous pouvons utiliser durant notre temps d’instruction à la table et réclama que son frère lui « lise » sont album préféré en anglais, ce qu’il fit avec plaisir.

L’inspection s’est clos avec un récital de violoncelle donné par Louis, qui s’est fait un grand plaisir d’inviter tout le monde au salon et de jouer un morceaux pour ses deux « invités » un peu gênés. Une heure plus tard, sur le pas de la porte, l’inspectrice m’informe qu’elle ne voit pas d’utilité à revenir l’année suivante et qu’elle nous enverrait « juste » un de ses conseillers. La porte se ferme, je pousse un grand soupir de soulagement, danse de la joie familiale.

Oui, nous avons accepté que l’inspectrice pose des questions à notre fils, qu’elle parle librement avec lui et certains y veront une forme de « test ». Mais qu’aurait été cet entretien sans sa participation? Il s’agit bien de SON instruction. Soit, j’en porte la responsabilité, mais je ne me vois pas le mettre de côté comme un simple pantin. Ne peut-il pas être fier de ce qu’il a accompli, de ses apprentissages (formels comme informels)? Il s’est senti mis en valeur et a trouvé l’expérience plutôt chouette.

Non, je ne dis pas que c’était une partie de plaisir! Je n’étais pas toujours en accord avec mes interlocuteurs et certains de leurs propos m’ont fait tiquer. En revanche je serais bien incapable de vous les citer car je n’ai retenu que les cotés positifs de cette expérience. Quand nous avons pris la décision de pratiquer l’ief, nous connaissions les « règles du jeux ». En tout, ce contrôle nous aura coûté que quelques heures de toute une année de liberté…

Deuxième contrôle: CE1

Cette année encore, nous avons été contrôlé au printemps. La date a été repoussé deux fois par l’IA une semaine à l’avance… Je tente d’écrire un compte rendu classé par domaines (oui, le nouveau programme est passé par là) mais j’abandonne au profit du modèle de l’année précédente. Louis est presque impatient de passer ce nouveau contrôle et déterminé à tout raconter sur sa passion actuelle pour les plantes carnivores.

Le conseiller se présente à notre porte en tenue jean et pull et pose ses chaussures à l’entrée. Il a mon âge et est visiblement très à l’aise avec les enfants. Je lui propose la grande table mais il choisit de s’attabler avec les enfants sur les petites chaises… Il sort de son sac mon compte rendu annoté et explique à Louis la raison de sa venue.

S’en suit un entretien avec nous et Louis à propos des supports, de ses progrès, des sorties et de ses intérêts. Louis lit un paragraphe d’un ouvrage qu’il a choisi et résout un problème mathématique au tableau. Rose aussi veut faire voir ses dessins dans son cahier et apporte ses livres préférés. Je me crispe un peu lorsque je vois le conseiller sortir le nouveau « socle de connaissances, de compétences et de culture » mais il vérifie juste si nous avons vu assez de choses pourqu’il puisse rédiger sont rapport… Alors que le conseiller s’apprête à partir, Louis insiste pour lui montrer sa collection de plantes carnivores et lui fait une présentation admirable et sa soeur s’en mêle par moment.

Quarante cinq minutes plus tard la porte d’entrée se referme et je reste abasourdie par la rapidité et la facilité de ce contrôle. Pas de danse de la joie puisque ma puce éclate en sanglots quelques instants plus tard: elle ne s’est pas sentie prise en compte et veut aussi être inspectée! Maman et papa ont du mal à contenir un petit rire en la consolant et lui assurent que son tour viendra dans quelques années…Tournée générale de glaces chez notre glacier préféré!

Nous avons reçu le compte rendu conforme quatre mois plus tard dans sa nouvelle mouture « post réforme » (avec juste une petite coquille au niveau de la pratique hebdomadaire et non journalière du rugby…). Vous pourrez le visualiser ici: compte-rendu-controle-2016.

Je ne sais pas encore à quelle sauce nous seront mangé cette année avec les modifications prévues par l’état. Mais en attendant, nous restons confiants et continuons notre bonhomme de chemin. Histoire à suivre donc…

Pour lire d’autres témoignages de contrôles (positifs), rendez-vous sur le blog du collectif L’école est la maison.

7 réflexions sur “Et les contrôles, ça se passe comment?

  1. Oh merci, qu’il fait du bien ce compte-rendu et ohh combien il ressemble à notre vécu. Alors j’en profite, comme je n’ai pas de blog, pour mettre en-dessous notre expérience positive 😉 Merci pour cette occasion d’expréssion.

    Ici notre grand qui a été contrôlé pour la première fois l’année dernière pour son CP. A la fin, il a carrément demandé à voir plus souvent l’inspectrice et la conseillère pédagogique. Une fois par an n’était pas suffisant pour lui. D’avoir une personne externe qui regarde ce qu’il fait et qu’elle le valide l’a totalement booster. Il était aussi content de pouvoir dire à ses copains qui vont à l’école que lui aussi a les mêmes compétences qu’eux, même si il prend son temps en lecture, il est avancé dans d’autres matières.

    Concrètement, ici le contrôle a duré plus de 2h avec l’inspectrice et moi dans le salon à discuter de nos choix pédagogiques, de notre façon de mettre en place les choses, etc. Elle a même découvert avec nous le « Club Voyage Autour du Monde » dont elle a pris les références pour le communiquer aux maîtresse (dommage qu’il arrête d’ailleurs). Elle m’a dit que si j’avais besoin de conseil et d’aide au courant de l’année que je pouvais la contacter elle est là pour m’épauler. Pour les garçons, ils ont commencé le contrôle caché dans la cuisine à ne pas vouloir venir dire bonjour (bonjour le stress pour moi) mais l’inspectrice les a vraiment mis à l’aise en leur expliquant pourquoi elle était là. Ils sont donc allaient dans la pièce juste à côté (mais sans porte) avec la conseillère pédagogique donc je pouvais entendre et voir ce qu’il se passait. Et j’étais submergée de joie à voir mes 2 garçons montrer avec tant de plaisir tout ce dont on se servait, nos activités, etc. Ils ont tenu 2h quand même comme ça. Un peu plus de 2h devenait long pour les garçons, je les sentais s’exciter (et moi stresser à l’idée qu’il retourne tout le salon), ils ont finalement trouvé une activité faire un goûter à l’inspectrice et sa collègue. Elles ont adoré les voir si autonome.

    Bref, je me suis pincée le bras après leur départ me demandant si je ne rêvais pas au vu de tout ce que j’avais lu sur internet sur les inspections. Et non c’était bien réel.

    Quelques mois plus tard, j’ai reçu le rapport de plusieurs pages encore plus positif que la visite avec une petite note du style « le parent ne dénigre pas l’école devant son enfant ». Je n’y avais même pas pensé à ce point là !

    Au final, j’ai hâte aussi qu’elles reviennent car ça ne réconforte pas que mes enfants, moi aussi j’ai besoin qu’on me dise que je fais bien les choses 😉 Et nous voilà parti pour une 2ème année IEF sans stress.

    J'aime

  2. Merci énormément pour ce son de cloche qui fait du bien ! Les inspections ne sont pas pour tout de suite chez nous, mais savoir que ça peut bien se passer, c’est chouette !
    et merci pour le rapport mis en ligne, c’était également le premier que je lisais et cela permet de visualiser !
    et pour finir : bravo !!

    J'aime

  3. Ho voilà un témoignage rassurant!!! Merci!!!Mon fils à 3 ans et demie,nous habitons en Belgique,et j’appréhende déjà les contrôles futurs donc lire ce genre de retour aide à déstresser!!!

    J'aime

  4. Merci pour vos commentaires et vos témoignages 🙂

    Je souhaite à toutes les familles ief de passer des inspections tels que nous les vivons! Malheureusement il existe visiblement une très grande disparité dans les déroulements selon les académies et les inspecteurs…

    Je pense que la communication en amont est une des clef principale pour des rapports apaisés avec l’IA. S’ils connaissent déjà le fonctionnement de la famille et le profil de l’enfant à l’avance (même grossièrement) tous les parties y gagnent! Nul besoin de se mettre la pression lors de la préparation de ce « dossier », ni de maîtriser le jargon EN, un simple résumé suffit. Ce résumé m’aide aussi à me rendre compte de tout ce que nous avons fait en une année et que l’on a tendance à oublier…
    Lors de l’entretien, je n’hésite pas non plus à reformuler certaines questions pour mon enfant si je vois qu’il a du mal à saisir le sens de ce qu’on lui demande, et je m’efforce toujours de ne pas lui donner d’emblée une image négative de ses interlocuteurs…

    Bonne continuation à toutes!

    J'aime

Vos commentaires font toujours plaisir et nourrissent mon blog...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s