Chère maman ief…

jose-mongrell.jpg
José Mongrell

Aujourd’hui je voudrais casser un mythe, celui de la « maman blogeuse parfaite ». Oui, car tu n’es pas la seule à m’écrire en privé, ou au détour d’un commentaire ici ou sur Facebook pour me faire part de ton sentiment de ne pas être à la hauteur.

Tout d’abord, garde toujours à l’esprit que les blogs n’offrent qu’une petite fenêtre entrouverte sur ce qui se passe dans nos vies, notre quotidien. Oui, il y a volontairement peu de photos sur mon blog. Tu ne verras pas mon domicile, ni de photos de mes enfants par exemple car je tiens à protéger la vie privée de ma famille. Dès sa création, j’ai voulu faire de ce blog une source de partage, une vitrine sur ce que peut être une instruction en famille avec la pédagogie Charlotte Mason comme fil conducteur. Je ne prétend pas détenir la meilleur façon de faire, c’est juste une façon de faire parmi d’autres!

Tiens, en parlant de photos. Tu te dis intimidé par les miennes et par l’esthétique en général de mon blog. Alors oui, je l’ai voulu beau et simple et j’avoue, en toute modestie, être fière du résultat. Vois-tu, je n’avais pas vraiment envisagé cette vie, et, avant de devenir maman ief, j’exerçais un métier créatif qui me manque. Alors le blog est devenu ma bulle créative, un petit plaisir que je fais pour moi et qui, je l’espère à chaque billet, pourra t’inspirer et te motiver.

Tu as l’impression que je gère mon quotidien beaucoup mieux que toi… Crois moi, tu as tort! Si tu me connaissais, tu saurais que je suis loin d’être une Brie Van de Kamp. Etre mère au foyer est un vrai défi pour moi. Si tu venais chez moi là maintenant, j’aurais honte de l’état du sol de ma cuisine, du chaos qui règne dans la chambre de ma fille, de mes vitres maculées, de la poussière qui s’accumule sur mes étagères. Tu verrais trôner une grande panière qui déborde en permanence de linge en attente d’être plié, avec, entassées au fond, les robes d’été que je n’ai toujours pas repassées… Dois-je continuer?

Tu dis envier mon assurance, si tu savais! Il a fallu que je devienne mère deux fois, que je me lance dans cette aventure d’ief pour que je m’affirme et prenne de l’assurance. Avant, mon époux désespérait de me voir me faire toute petite en toute circonstance. C’est une des raisons pourquoi j’aime tant la pédagogie Charlotte Mason: elle m’a donné les clés du savoir être et du savoir vivre au quotidien avec mes enfants. Mais c’est un long processus! Je ne suis pas une mère particulièrement patiente, je m’agace facilement après mes enfants et mon mari.

Mon plus gros défaut est, sans hésiter, la procrastination. C’est un fléau que je traine depuis toujours, qui me bouffe mon énergie et bride mon efficacité. Je suis constamment en train de courir après le temps et je ne suis pas très productive…

Quant à mes enfants, saches qu’ils sont certes magnifiques mais pas parfaits. Mon fils est un enfant très compliqué et le quotidien avec lui peut être très éprouvant. Et ma fille, toute petite et mignonne qu’elle est, est en fait un petit ouragan emportant tout sur son passage. Je ne compte pas les jours où je suis complètement désemparée et épuisée par mes deux têtes blondes. Tu as peut être aussi plus d’enfants que moi, ou un tout-petit dans le lot qui te demande beaucoup de temps et d’attention, ou un mari moins présent ce qui expliquerait ton manque de temps.

Alors, chère consoeur, si nous arrêtions de nous comparer et que nous prenions les blogs pour ce qu’ils sont, c’est à dire des sources d’inspiration? Tu as certainement pleins de talents à partager avec tes enfants, des connaissances que je t’envierais. Nous sommes des mères dédiées, nous avons choisies une voie qui n’est pas évidente à suivre, qui comporte énormément de responsabilité, parfois lourde à porter. Prends courage! Tu n’as rien à m’envier. La super maman, la blogeuse parfaite n’existe pas.

14 réflexions sur “Chère maman ief…

  1. Bonsoir, il est vrai qu’il peut être culpabilisant pour nous mamans ief -qui voulons offrir beaucoup à nos enfants- de voir tant de merveilleuses activités sur les blogs, et cette recherche de perfection peut parfois conduire à l’épuisement maternel. Merci pour cet article!

    J'aime

  2. Bonjour,
    Quelle belle dissertation! Il est vrai que lorsque l’on voit sur certains toutes les activités réalisées ,on se demande combien ils ont d’heures dans la journée! Je partage avec toi l’esprit que le blog est une source d’inspiration (et non de comparaison).
    Martine42

    J'aime

  3. Coucou !
    J’aurais pu écrire la même chose… avec la pédagogie Steiner qui m’a donné une ossature, une force et une confiance qui me faisait totalement défaut auparavant ! Pour autant, les choses ne sont pas toujours lisses !
    Nous ne sommes que des êtres humains 🙂
    Belle année à toutes et tous !

    J'aime

  4. bonsoir, ahhhhh que ça fait du bien de voir des gens honnêtes on voit bien trop souvent des insta des pages fb et compagnie parfait… c’est culpabilisant alors c’est aussi important pour soi et pour les autres de dire que tout est pas tout rose! bravo!

    J'aime

Vos commentaires font toujours plaisir et nourrissent mon blog...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s