Réveil, ô mon réveil!

 

Ce matin, mon inconscient a encore ignoré le radio-réveil… pendant une bonne heure! Oui, c’est le silence qui a suivi son extinction automatique à 7h45 qui m’a tiré du sommeil. J’entendais aussi les poules, postées sous ma fenêtre m’appeler impatiemment. Pourtant je ne me suis pas couchée tard hier, ni les autres soirs d’ailleurs, c’est comme ça depuis toujours, les réveils matinaux son durs, très durs pour moi.

Pourtant, c’est un moment crucial pour le bon déroulement du reste de la journée… Je déteste être réveillée. Toute la maisonnée est au courant! J’ai besoin de temps pour émerger, de rassembler mes pensées, de temps pour me pomponner un peu, de lire, d’être au clair sur le déroulement de la journée, de boire une tasse de thé au calme, de voir le jardin s’animer. Tout cela sans solicitations, sans turbulences qui débutent dès le réveil des enfants. Lire la suite

Film d’animation: L’homme qui plantait des arbres

Ceux d’entre vous qui me lisent depuis le Québec connaissent peut être déjà l’oeuvre de l’artiste et écologiste Frédéric Back… Je ne me souviens plus comment je l’ai découvert, mais j’aime beaucoup son travail!

Comme nous venons de finir la lecture de L’homme qui plantait des arbres de Jean Giono, nous nous avons offert une petite pause vidéo en regardant l’adaptation que Back en fit en 1986 pour le cinéma (dit par Philippe Noiret), et pour laquelle il gagna un Oscar.

Pour en savoir plus sur Frédéric Back je vous invite à visiter son site Agir ensemblequi contient également un coin pour les jeunes ainsi que des activités pédagogiques sur les thèmes de la nature, de l’écologie, des autochtones et du vivre ensemble.

Je vous souhaite un agréable moment avec ce très très beau film!

 

Le Vieil Homme et la Mer d’Alexander Petrov

Voici une autre petite trouvaille qui émeut beaucoup mon fils, fasciné par la pêche: l’histoire d’un vieux pêcheur cubain qui décide de partir seul sur le Gulf Stream en quête de la prise qui lui fera retrouver l’estime de ses pairs… Un récit sur le courage, la nature et la vie.

Il s’agit d’une adaptation cinématographique de l’indémodable roman éponyme d’Ernest Hemingway.  C’est un court métrage animé, peint avec les doigts par Alexander Petrov en employant une technique de peinture à l’huile. Le rendu est magnifique!