Lectures offertes du mois de septembre

DSCF8930

L’été est bel et bien fini! De retour de vacances, nous avons eu la mauvaise surprise de retrouver une maison froide; il était temps de remettre le chauffage… Mais il y a aussi de quoi se réjouir: l’automne nous offre tous ses trésors et belles couleurs. Colchiques, champignons, fruits et châtaignes viennent agrémenter nos balades à travers champs et forêts.

Ces deux derniers mois nous avons moins lu, trop occupés à profiter des beaux jours.  Les ouvrages en français étaient rares, mais voici quand même une petite sélection:

  • Petite Alice aux Merveilles, Lewis Caroll, Gallimard Jeunesse Giboulées

9782070646142_1_75Vingt ans après Alice aux pays des merveilles, Lewis Caroll réécrit le même compte loufoque, mais pour les petits. C’est un récit interactif puisque l’auteur interpelle et questionne régulièrement le jeune lecteur.

Ces dernières semaines, Louis a réclamé ce livre que nous lisions déjà l’année dernière. A la première lecture, il avait semblé déconcerté par l’absurdité de cette histoire sans queue ni tête. Mais au fil des lectures, il commença à rire de façon contagieuse! Le plaisir qu’il prend à écouter encore cette histoire semble intacte…

L’éditeur annonce que le texte est adapté pour les enfants de 0 à 10 ans, mais à mon avis il convient surtout à partit de 6 ans.

  • Des myrtilles pour Lily,  Robert McCloskey, Editions Le GenévrierJAQ_MYRTILLES.indd

Cet album, ainsi que les editions Le Genévrier sont mon coup de coeur du moment!

Rose ne se lasse pas de cette histoire et des illustrations drôles et délicates: Petite Lily part à la cueillette de myrtilles avec sa maman.  Au fil des pages, elles se retrouvent prises dans un drôle de méli-mélo avec un petit ours et sa maman qui, eux aussi, font des provisions pour l’hiver…

  • Peronnik, d’après Emile Souvestre, Editions Iona

peronnikC’est avec un sentiment de nostalgie que j’ai retrouvé sur les étagères de mes parents, ce très beau conte breton.  Il m’avait été offert et dédicacé par mon premier professeur.  J’avais huit ans et demi et j’étais en deuxième classe à l’école Steiner de Freiburg.  Mes parents venaient de m’annoncer que nous allions quitter l’Allemagne.  Quelques semaines plus tard, j’intégrais une classe francophone sans parler un seul mot de français…

Inspiré par une légende archaïque du Graal, aussi connue sous le nom de Peronnik l’idiot, cette version me plait particulièrement pour ses illustrations oniriques. Il se prête aussi en tant que living book pour l’Histoire et la géographie de la France…

Vos commentaires font toujours plaisir et nourrissent mon blog...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s